• Rav Uriel Aviges

Vayeshev 5768

La terre et l'héritage

l- Dans la parasha de la semaine la torah fait le récit de la haine entre Josef et ses frères, Josef finit par être vendu en tant qu'esclave par ses frères. La cause de la haine semble être un conflit d'intérêt entre Josef et ses frères, ils se disputent l'héritage de leurs parents, avraham Isaac et Jacob. D' avait promit a avraham qu'il allait devenir une grande nation qui serait centrale dans l'histoire du monde et par laquelle serait bénites toutes les nations de la terre, cette nation devait posséder la terre d'Israël, c'est pour cela que d' demande a avraham d'aller en Israël pour que cette destinée s'accomplisse. Par la suite il y a un conflit entre avraham et sa femme Sarah, a savoir si les deux enfants d'avraham Isaac et Ishmaël peuvent hériter ensemble de la terre d'Israël, Sarah pense que non, D' dans une prophétie donne raison a Sarah, Ishmaël est donc déshérite, et c'est Isaac qui hérite de la terre et des bénédictions, puis il y a de nouveaux un conflit entre les deux enfant de Isaac Jacob et Esaü pour savoir qui hérite d'Israël, finalement c'est Jacob qui reçoit les bénédictions, dans la parasha de cette semaine il y a un conflit entre Josef et ses frères pour savoir qui va hériter de Jacob, ce conflit aboutira par un partage de la terre aux 12 tributs d'Israël.

2- Ce qui est difficile a comprendre dans toute cette histoire d'héritage c'est pourquoi il ne peut y a avoir qu'un seul héritier? Il transparait aussi depuis le début, que l'héritage en question n'est pas principalement l’héritage matériel de la terre d'Israël mais plutôt un héritage spirituel de peuple élu au service de D, alors pourquoi une telle élection ne serait elle pas partageable entre les enfants d'avraham, toute connaissance est transmissible sans pour autant déposséder celui qui la détient, le D unique doit être par définition le D' de tous, alors pourquoi y aurai t il un seul élu?

3-Il faut aussi comprendre le rapport entre la possession physique de la terre d'Israël et l'héritage spirituel d'avraham qui sont lies depuis la première promesse faite a avraham ou D' oblige avraham a aller en Israël pour qu'il accomplisse sa destinée de nation, et qui se retrouve toujours dans les révélations ultérieures faite a Isaac et Jacob, si D a créé le globe terrestre toute la terre devrait être sacrée (comme le dise tous les théologiens protestant) il ne peut pas y avoir un D' unique et des endroits privilégiés, et comment la spiritualité serait liée a la terre?

4- Il faut évidement comprendre pourquoi a partir de Jacob contrairement a ce que pensaient les frères de Josef, et surement Josef lui même, un partage devient possible que ce soit dans l'héritage physique de la terre, ou l'héritage spirituel.

5- Pour essayer de répondre a ces questions il faut faire un peu d'histoire et remonter au début de la création, le midrash dit que Caïn et Havel se sont battus pour la possession de la terre d'Israël, en fait le kouzari 1-95 explique qu'Adam a été créé par d' seul, il etait parfait et dote d'esprit prophétique etc.., lorsqu'Adam a eu plusieurs enfants, pas tous, ont été parfait a l'image d'Adam, car il y a une sorte de dégradation de l'acte créateur, vu que les générations ne sont plus créé de la main de d', cependant il y a toujours un descendant qui est plus proche de l'original que les autres, il y a aussi une évolution liée a terre ou l'homme habite, puisqu'il est chasse du jardin d'Eden, et l'endroit ou l'homme se dégrade le moins et ou il peut être capable de générer un homme proche du premier homme c'est la terre d'Israël, c'est pour cela que la terre d'Israël a toujours été un lieux de convoitise entre les différents héritiers d'Adam. Apres avoir assassine son frère, Caïn est rejeté par D de la terre, pour le kouzari cela veut dire rejete de la terre d'Israël, par ce que ce n'est pas par la violence que l'on hérite d'Israël. C'est par le recherche d'une perfection personnelle et d'un rapport avec d' (comme dit le prophète a Israël "ce n'est pour de l'argent que vous avez été vendus comme esclave, et ce n'est pas par de l'argent que vous serez libérés) D' donne un autre enfant a Adam qui est Sheth qui sera l'héritier spirituel d'Adam, de shet jusqu'a chem en passant par Noah l'héritage n'est plus conteste entre les différents héritiers.

6- A l'époque de chem le fils de noeh il y a un tournant. A cette epoque plusieurs juste de la même lignée sont contemporains, il y a chem (d'ou vient le terme sémite) le fils de noeh, son fils ever, (d'ou vient l'appellation" ivri" hébreux), l'arrière petit fils de ever est avraham, chem connaitra avraham Isaac et Jacob. A l'époque d'avraham c'est chem qui est le roi de Jérusalem qui ne s'appelle pas encore jerusalem, mais "Salem" la ville parfaite, le verset dit "et malki tzedek le roi de salem etait le prêtre pour le d' suprême". On sait d'autre part que chem et ever avait "une yeshivah" un centre d'étude ou tout le monde venait étudier, ce centre d'etude est le centre ou vont être forme spirituellement Isaac et Jacob, lorsque Rebecca veut écouter une prophétie elle va voir chem, Jacob transmet a Josef toute la torah qu'il a reçu de shem et ever. Cependant, chez chem on ne retrouve pas l'idée d'une promesse selon laquelle une nation sortira de lui etc., cette promesse est faite à avraham. Il y a un tournant dans l'histoire a ce moment on va passer de "salem" la ville parfaite ou malki tzedek est le prêtre universel au service de d' pour toute l'humanité a," Jérusalem" formée de "yerusha" héritage et "salem" la perfection, on assiste a la création d'un d' qui ne s'adresse plus a un individu, et par la même a l'universalité de l'homme, mais a un tribut, un D' tribal.

7- Ce pivotement est décrit dans la torah dans la genèse dans le chapitre 14. avraham a quitté sa terre natale pour se rendre en Israël (comme d' le lui avait ordonné pour qu'il devienne une grande nation), il est accompagne notamment par sa femme Sarah et son beau frère neveux Loth, il y a une dispute entre les berger d'avraham et Loth car les bergers de Loth disent "la terre nous appartient", je ne peut pas commencer a expliquer le sens de dispute, mais le fait est que Loth va habiter a Sodome alors qu'avraham continue son excursion en camping-car a travers Israël. Puis 5 rois qui sont sémites, des descendants de shem, vont faire la guerre aux habitants de Sodome et Gomor qui ne sont pas sémites, les sodomites sont battus à plat de couture, mais dans la batail Loth est pris en otage. Avraham entant que "son frère a été capture", il prend ses gens organise une armée et attaque par surprise les 4 rois sémites au milieu de la nuit, il libère les habitants de Sodome et Loth. Lorsqu’il revient de la bataille, il est béni par shem, qui lui donne du pain et du vin, et qui le bénit et qui dit "bénit soi avraham par le d' suprême, auquel appartient le ciel et la terre, et bénit soit le d' suprême qui a enferme tes ennemis entre tes mains", puis le verset dit "et il lui a donne un dixième de tout ses profits". On ne sait pas qui donne le 10ieme a qui, dans le sens littéral c'est avraham qui donne le 10ieme a shem qui est le grand prêtre et son arrière grand père, mais du fait que le verset ne le dit pas expressément, le talmud dit que c'est aussi le contraire qui s'est passe, shem a reconnu que c'est avraham qui allait devenir le grand prêtre, le talmud dit au sujet de shem, qui est appelle dans la torah le roi de la justice ou le roi des justes et sur lequel le verset dit et "il est le prêtre pour le d' suprême", pourquoi la torah dit "il" on sait que l'on parle de lui? C’est pour t'apprendre "il est le prêtre mais son fils ne sera pas le prêtre" car la prêtrise passe a avraham. Evidement ce passage pose problème puisque l'on sait que le fils de shem, ever est devenu le prêtre a la mort de son père, et les commentaires disent, c’est vrai, mais ce n'etait pas par héritage qu'ever est devenu roi de jerusalem, c'etait par ses propres mérites. Qu'est ce que cela veut dire?

8- En fait le talmud nous dit que la raison pour laquelle shem sort a la rencontre d'avraham c'est pour lui montrer qu'il ne lui en veut pas d'avoir massacré des sémites ses enfants, il dit avraham "tu as bien fait de libérer les hottages par la force", chem, ne se sent pas liée a sa descendance par un lien du sang qui dépasserait celui de la morale. C'est pour cela que pour chem, sa descendance ne doit pas hériter de Jérusalem, le message de chem est universel, si ever le fils de shem lui succède c'est par accident, a cause de ses mérites personnels

9- Chez avraham on voit la réaction inverse, avraham est parti libérer les gens de Sodome et gomor qui n'étaient pas connus pour leurs moralité exemplaire, même Loth qui n'etait pas parti habiter la bas pour rien, n'est pas considéré comme un model de vertu, par la suite il couchera même plus ou moins consciemment avec ses deux filles, mais avraham part le libérer par ce que dit le verset "c'est mon frère qui est prisonnier", les liens du sang passe avant la morale. Le verset dit" il a partage la nuit en deux" le talmud voit une analogie entre les verset de l'attaque surprise d'avraham et la sortie d'Egypte qui ont eu lieu la même nuit, le talmud dit que l'attaque d'avraham pour libérer son frère c'est la nuit de la sorti d'Egypte, qui marque la création de la nation juive. C’est avec avraham que salem devient jerusalem.

10- Cette idée choque aujourd'hui, pourquoi la race aurait elle une importance, n'est ce pas la justice universel de malki tzedek qui assurerait un avenir de l'humanité, bien plus qu'avraham qui est le père d'une multitude de nations qui sont condamnes à se battre ensembles? Creusons encore, Loth est appelé le frère d'avraham comme Sarah est appelée sa sœur pourtant ni Loth ni Sarah sont les frères d'avraham, ils sont les enfants du frère d'avraham, qui est le frère d'avraham qu'il veut sauver a tout prix? C'est haran, qui est haran?, la torah dit simplement qu'haran est mort brule vif dans une fournaise a casdim. Pourquoi est il mort? par ce que lorsque avraham a casse toutes les idoles de son père terah, il a été amené en justice par son père, devant le roi nimrod qui a jeté avraham dans la fournaise, miraculeusement avraham a été sauve, nimrod s'est tourne vers haran et il lui a dit "de quel cote est tu?" et il a dit "je suis du cote d'avraham" il a été jete dans le feux et il est mort, en laissant trois orphelins Loth Sarah et milkah, de ses trois enfants descendront toutes les matriarches d'Israël et tout les patriarches sauf avraham, ainsi que le messie, haran est plus centrale dans la généalogie d'Israël qu'avraham. C'est lui le frère qu'il faut sauver.

11- Pourquoi haran est mort alors qu'avraham est sauve de la fournaise? Le midrash dit que c'est par ce qu'il n'a pas été le premier à sauter, il a attendu de voir avraham sauve pour sauter, Rashi semble donner une autre interprétation en citant le midrash d'une manière tronque il semble dire qu'avraham s'est jete dans la fournaise par fidélité a d' alors qu'haran s'est jete dans la fournaise par fidélité a avraham. Qu'est que cela veut dire?

12- Le talmud dans baba metsia 85 b nous rapporte une discussion entre rabbi hyah et rabi hanina, rabi haninah dit je suis le plus essentiel dans la transmission de la torah car je la possède a un tel point que si la torah etait oubliée je pourrais la réécrire et le démontrer par la logique. Alors que rabi hyah dit "non, je suis plus centrale dans la transmission de la torah car pour ne pas qu'elle soit oubliée je vais planter du lin et chasser des animaux que je vais abattre rituellement, et je vais donner a manger la viande des animaux a des orphelins, ensuite, je vais écrire des livres de torah sur la peaux des animaux que je vais donner a 5 orphelins en leur apprenant a chacun un livre de la torah, puis je vais prendre 6 autres orphelins auquel j'apprendrais a chacun un ordre de la Mishna et je leur dirait que chacun enseigne a l'autre ce qu’il a appris, et le talmud semble donner raison a rabi hyah.

13- Il y a plusieurs questions sur ce passage. si la torah risque d'être oublie par le peuple d'Israël, pourquoi rab hyah doit perdre son temps a chasser des animaux a faire pousser du lin?, pourquoi enseignerait il simplement a 5 élèves, et encore, il leur enseigne séparément!, ne peut il pas tenir une classe de deux élèves!, (pourquoi n'organiserait il pas plutôt un yom hatorah ou on n'a pas besoin de livre, mais simplement d'un ver d'eau qui s'ouvre en deux, ou pourquoi ne part il pas avec une hanoukiah sur le toit de sa camionnette et un haut parleur pour annoncer au peuple qu'il détient la vérité cachée dans les secrets de la torah?) Plus sérieusement pourquoi ne pense t il pas que rabi haninah a raison, si j'arrive à démontrer la torah par une logique unique universellement reconnue, alors la torah est sauvée!

14- Le message de la gemarah est simple, un message universel cela n'existe pas, un message doit être adresse personnellement a celui qui le reçoit, si non ce n'est pas un message ce n'est pas un enseignement. L'éducation de masse ce n'est pas une education quelque soit la perfection de l'enseignant et de la connaissance qui est transmise. Point la ligne.

15- Il y a une responsa du hatam sofer ou deux élèves lui écrivent en disant qu'il y a un cours a la yeshivah qui dure une heure, mais si il n'y vont pas il peuvent étudier un autre passage pendant ce temps, et les autres élèves qui assistent aux cours sont capables de leur résumer le cours en 20 minutes, ils demandent si ce n'est pas préférable pour eux d'ecouter le résumé plutôt que d'assister au cours. Et le hatam sofer dit "non", par ce que la torah est une tradition qui est adresse directement de maitre a élève depuis moshe, et si quelqu'un assiste a un cours en" live" il voit la continuation du dévoilement de la présence divine qu'il y a eu au mont Sinaï, ou D parle a travers la gorge de moshe, ce qui ne se passe pas si l'élève n'assiste pas au cours, même si il reçoit par un resume les même connaissances.

16- Le rôle du maitre ce n'est pas d'enseigner la torah ou d'apprendre à penser, ou même de faire accoucher des esprits, le rôle du rav c'est de donner une valeur aux idées, et ceci n'est possible que si le message est adresse a personnellement a l'élève. Si rabbi hyah va chasser lui même l'animal qu'il fait pousser les lins pour faire les coutures des livres qu'il n'enseigne qu'a un seul élève a la foi, le message a une valeur.

17- Si le judaïsme reste une religion tribale et qu'il ne fait pas de prosélytisme, c'est par ce qu'il n'accorde pas de valeur a une idée, même absolument vraie, si elle n'est pas adresse a la personne en particulier, une connaissance objective logique n'a aucune valeurs si elle n'est pas un héritage une tradition. Dans l'histoire de rabbi hyah on se rend compte qu'il n'enseigne pas directement a tout ses élèves il veut créer un lien de groupe entre eux il veut en faire une tribut un clan, par ce que l'idée ne peut avoir un sens que dans un groupe qui est liée qui est agite par des conflits et qui dialogue d'égal a egal.

18- L'idée d'une vérité absolue qui serait valable uniquement par ce qu'elle est démontrable, est une idée grec qui est née avec la démocratie, pour diriger la cite il fallait que tout le monde se mette d'accord pour prendre une décision, et c'est la logique qui permettait de gérer les intérêts et de créer un dialogue. La vérité doit être unniversel pour avoir une valeur dans une société démocratique. C'est le message non adresse et impersonnel qui parait véridique. La démocratie est un totalitarisme. C'est à quoi on s'oppose à hanoucah en montrant que la lumière vient du foyer du clan et pas de l'agora. Benny Levy n'a pas été assez radical dans sa critique de l'universalité il y a vu un héritage du monde chrétien ou Paul dit "vous êtes tous un en jésus" comme si, il y avait une personnification d'une universalité, ou l'humain est dépossédé de sa propre existence dans un corps unniversel, il oppose a l'unniversel chrétien l'universel grec ou chaque être humain reste une individualité a part entière et ou l'universalité est un point commun entre les différents individu, il identifie l'universalité grec au message de la torah. A mon avis c'est une erreur, la torah n'est pas un message unniversel par ce qu'un message unniversel c'est un message qui ne s'adresse a personne.

19- Regardez ce que dit Maimonide dans les lois des rois "tout non juif qui accepte les 7 commandements noahide et qui les accomplie est un hassid des nation (niveau supérieur au juste chez Maimonide) et il a une part dans le monde futur, mais ceci est uniquement si il les accomplie par ce qu'il a la foi qu'il a reçu ces commandements en tradition de Noah, mais si il accomplie ces commandements par ce qu'il les a compris par la logique et l'entendement, il ne fait pas partie des justes des nations ni de leurs sage (je prend ici la version traditionnelle du texte maimonide)" comment est ce possible? Si quelqu'un comprend qu'il y a un d' unique qu'il faut servir, qu'il faut accomplir la justice sociale et la morale par ce que d' l'a demande, mais puisqu'il ne croit pas que c'est une tradition alors ce n'est pas un sage? Que ce ne soit pas un croyant on comprend à la rigueur, mais pourquoi ne serait il pas un sage? La réponse est qu'une idée qui n'est pas un héritage qui n'etait pas adresse a quelqu'un n’a aucune substance, ce n'est donc pas une vérité. Quand Levinas dit que la morale est une interjection qui vient de la nature de l'existence du monde même et de l'autre, il a peut être raison, mais c'est une vérité qui n'a pas de prise ni de substance, par ce qu'elle nie la tradition, et toute idée qui veut faire fie d'une tradition devient tout de suite peu probable.

20- Dans le monde moderne on est saisi par l'imbécilité des gens, lorsqu'on lit la production des penseurs aujourd'hui on les voit tous cantonner a faire des thèses a la limite de l'absurde sur des sujet excessivement précis qui n'intéressent personne, et dans les quelles il ne sont pas novateurs pour un sou, et on pense que c'est une baisse du niveau des étudiants, et on continue a leur faire apprendre de plus en plus de livre par cœur tout en constatant que le QI moyens des français est en augmentation chaque années, et pourtant, rien n'y fait. On raconte une blague sur un rav moderne qui connait tout et on dit qu'une foi ils ont fait une compétition entre lui et un ordinateur, et la blague dit en connaissance c'est le rav qui a gagne mais en compréhension c'est l'ordinateur qui a gagne. Cette blague on peut la faire sur n'importe quel normalien aujourd'hui, la raison ne vient pas d'un manque de technique ou de structure, mais cela vient simplement de l'education de masse, du fait que l'enseignement n'est plus adresse a personne il n'a plus de substance on ne peut donc plus le comprendre.

21- Le maharal dans son commentaire sur les maxime des pères pose pour introduire se traite une multitude de question," pourquoi dit on que moshe a recu la torah du Sinaï on devrait dire qu'il la recu de D", il demande encore "comment peut on dire qu'il a transmis la torah a Josué", on sait par les midrashim qu'Aaron et Eléazar ont écoute la torah de moshe pus que Josué, Josué n'etait même pas le plus grand savant a la mort de moshe otniel ben kenaz etait plus puissant. "Comment se fait il que de nombreux rabanim ne sont pas cite dans la transmission tel qu'elle est décrite dans les maximes des pères ?"Et il répond que la Mishna vient nous apprendre qu'au mont Sinaï la torah n'etait pas adresse a moshe c'etait comme une radio qui émettait torah qui est une vérité absolue. on ne peut donc pas dire que moshe a recu la torah de d' par ce que le message de d' n'etait pas adresse a moshe, par contre bien que moshe a transmis la torah a tout Israël il y avait la partie subjective de moshe et cette partie etait adresse a Josué, le maharal dit que pas n'importe quel maitre peut être le maitre de n'importe quel élève et vice versa, il se trouvait que moshe avait une connexion particulière avec Josué que c'etait lui, et lui uniquement qui pouvait recueillir son héritage, et ainsi de suite. Il y a eu d'autre grand maitre, d'autres élèves de moshe qui ont passes plus d'heure d'étude avec moshe que Josué, qui connaissait même mieux la pense de moshe que Josué, mais l'hériter ne pouvait être qu'unique, il en va de même ave toute les maitres de la tradition qui sont cites dans les maximes des pères.

22- C'est le sens de la préférence de Jacob a l'égard de Josef que Rashi explicite au début de la parasha, "Jacob a transmis toute la torah qu'il avait recu de chem et ever a Josef", pas par ce qu'il ne voulait pas enseigner aux autres frères, mais par ce que comme Josef lui ressemblait le plus qu'il avait le même visage, la même histoire, la même destinée, donc c'etait a lui que le message s'adresse le plus. C’est pour cela qu'il voit en rêve sa supériorité par ce que l'enseignement est tellement intègre en lui qu'il le rend supérieur aux autres qui le haïssent pour cela. Les autres frères pensent ne pas avoir de part dans l'héritage, la raison pour laquelle ils se trompent c'est par ce que même si Jacob ressemble a Josef, il n'empêche que l'héritage juif n'est pas fonde sur Jacob uniquement, mais aussi sur l'héritage d'avraham et Isaac, ce qui laisse une pluralité suffisante pour que chacun se sente interpellé par la tradition de la torah, c'est ce que le midrash dit "il a transmis a Josef toute la torah qu'il avait reçu de shem et ever" mais pas celle des patriarche avraham et Isaac.

23- Le talmud dans menahot raconte l'histoire de moshe qui voit hachem en train de mettre des couronnes sur chaque lettre de la torah, et il lui demande pourquoi il fait ca et il répond que rabbi Akiva un jour va déduire de chaque couronne des lettres de la torah des milliers d'alachot, moshe veut voir rabbi Akiva, et hm lui montre Rabi Akiva qui donne un cours et Moshe ne comprend rien au cours, jusqu'a ce qu'un élève demande mais qu'elle est la base de cet enseignement? Et rabi Akiva répond "c'est une loi que moshe a recu au Sinaï", alors moshe et rassure. Aujourd'hui on pense que la spécialisation est nécessaire vu les sommes de connaissances existantes, en fait ce passage du talmud nous montre une idée contraire, il veut nous dire que moshe peut être ne connaissait pas tout les détails des déductions halachiques qui allaient venir dans le futur mais il connaissait l'essence. L'idée est que la transmission passe par le contacte physique au maitre, même si l'élève n'a pas tout recu du maitre, lorsqu'il a le visage du maitre en face de lui, il peut saisir l'essence de la loi, pour pouvoir intuitivement déduire ce que son maitre n'a pas explicite ou n'a jamais pense que de manière potentiel ou inconsciente. (C'est l'idée des neurones miroirs.)

24- La gemarah continue l'histoire de moshe qui demande a voir le salaire de rabbi Akiva pour l'assiduité de son étude et de son enseignement et D lui montre que l'on vend les bouts de chair de rabbi Akiva sur le marche, en effet rabbi Akiva est mort sous la torture en disant le shemah devant ses élèves, alors que l'on a arrachait sa peau avec de peignes de fer par ce qu'il etait coupable d'avoir enseigne la torah publiquement. En suite les romain on vendu les morceaux de chair sur le marche pour qu'il n'ait pas de sépulture. Il est évident que la gemarah veut mettre en opposition d'une part moshe dont on ne connaît pas l'emplacement du tombeau, par ce qu'il a été enterre par D' lui même, et rabi Akiva qui lui non plus n'a pas de tombeau pour une autre raison, mais comment peut on appeler ca un salaire? Lorsque j'ai dit qu'il n'y a pas de message universel, on peut voir une exception le seul message unniversel c'est le message de l'artiste, bien que tout le monde n'est pas toujours interpele par les mêmes ouvres d'art, il y a une universalité du message artistique qu'il soit musical ou plastique, pourquoi? Par ce qu'il y une immédiateté de la présence de l'artiste qui y a mis ses tripes. C'est la même idée que l'on veut nous dire au sujet de rabbi Akiva, selon la gemarah dans avodah zarah le don de la torah commence avec avraham lorsque d' lui dit de partir vers la terre de Canaan, et il se finit avec la mort de rabbi Akiva 2000 exactement plus tard, le fait est que rabbi Akiva est le seul des tannaim qui a pratique un enseignement de masse, même après les 24000 élèves qui sont décédés il continue d' organiser de grande manifestation ou des milers d'étudiants se réunissent, c'est pour cela qu'il est tue par les romains son enseignement interpelle la multitude par ce qu'il y a mit ses tripes, c'est pour cela que la gemarah considère comme un salaire et la récompense de ses effort que rabbi Akiva ai pu réellement parachever le don de la torah en laissant un message qui s'adresse personnellement a tout le monde, contrairement a moshe (qui ne pouvait parler personnellement qu'a Josué). Comme le talmud dit "stam Michna rabbi Meir, stam braitah rabbi Nathan, stam sifra rabi yehudah, vecoulhou aliba derabi Akiva", ce qui veut dire que tout l'enseignement talmudique et midrashique qu'il nous reste aujoud'hui n'est que le développement de la pensée de rabbi Akiva.

©2018 by Uriel Aviges.