• Rav Uriel Aviges

Toldot 5776



Les documents

Texte 1

Et Isaac demeura à Gherar. 7 Les habitants du lieu s'enquérant au sujet de sa femme, il dit: "Elle est ma sœur" car il n'osait dire ma femme: "les gens du lieu pourraient me tuer à cause de Rébecca, car elle est d'une grande beauté." 8 Or, il y demeurait depuis longtemps lorsque Abimélec, roi des Philistins, regardant par la fenêtre, vit Isaac caresser Rébecca sa femme.9 Abimélec manda Isaac et dit: "Assurément, c'est ta femme; comment donc as tu pu dire: Elle est ma sœur!" Isaac lui répondit: "Parce que je me disais: Je pourrais périr à cause d'elle."

Se prolongeaient Yits‘haq se dit : « Je n’ai plus, désormais, à m’inquiéter, puisqu’ils ne l’ont pas violée jusqu’à présent » (Beréchith raba 64, 5), de sorte qu’il a cessé d’être sur ses gardes.

Avimèlekh regarda Il l’a vu avoir un rapport avec sa femme.

Texte 2

Les enfants ayant grandi, Ésaü devint un habile chasseur, un homme des champs, tandis que Jacob, homme inoffensif, vécut sous la tente. 28 lsaac préférait Ésaü parce qu'il mettait du gibier dans sa bouche; mais Rébecca préférait Jacob. 

Rashi

Les enfants grandirent. ‘Essaw devint Aussi longtemps qu’ils étaient petits, on ne pouvait pas les reconnaître à leur conduite, personne ne prenait garde à leur caractère. Arrivés à l’âge de treize ans, l’un s’est dirigé vers les écoles et l’autre vers l’idolâtrie (Beréchith raba 63, 10).

Connaissant la chasse Sachant attraper et tromper son père par des paroles. Il demandait : « Père ! Comment prélève-t-on la dîme sur le sel et sur la paille ? », lui faisant ainsi croire qu’il observait minutieusement les mitswoth.

Un homme des champs A prendre au pied de la lettre : un oisif chassant à l’arc bêtes et oiseaux.

Intègre Il ne connaissait rien de tout cela. Tel était son cœur, telle était sa parole [c’est-à-dire : il était totalement sincère]. Celui qui n’est pas habile à tromper autrui est appelé tam (« intègre »).

Habitait les tentes La tente de Chem et celle de ‘Evèr.

Texte 3

Bientôt ce Daniel prit le dessus sur les ministres et les préfets, étant doué d'un esprit supérieur, et le roi projetait de le mettre à la tête de tout le royaume. 5 Alors les ministres et les préfets s'appliquèrent à trouver un grief contre Daniel, du chef de son gouvernement, mais ils ne purent découvrir ni grief, ni méfait, parce qu'il était loyal, de sorte que ni erreur ni faute ne purent être surprises chez lui. 6 Aussi ces hommes-là dirent: "Nous ne trouverons aucun grief contre ce Daniel, à moins que nous ne le prenions en défaut dans les choses de sa religion." 7 Aussitôt les ministres et les préfets se précipitèrent chez le roi et lui parlèrent ainsi: "Vive à jamais le roi Darius! 8 Tous les ministres du royaume, les préfets, les satrapes, les conseillers et les gouverneurs se sont concertés pour faire établir une ordonnance royale et promulguer une défense [déclarant] que quiconque, durant trente jours, adresserait une prière à tout autre Dieu ou homme qu'à toi-même, ô roi, serait jeté dans la fosse aux lions. 9 Donc, ô roi, établis la défense et rédige l'édit qui ne puisse être modifié, conformément à la loi immuable de Médie et de Perse." 10 En conséquence, le roi Darius rédigea l'édit et la défense. 11 Or, Daniel, dès qu'il apprit que l'édit avait été rédigé, rentra chez lui. II avait, dans sa chambre supérieure, des fenêtres ouvertes dans la direction de Jérusalem, et trois fois par jour il se mettait à genoux, priant et louant Dieu tout comme il avait fait auparavant. 12 Cependant, ces mêmes hommes se précipitèrent et surprirent Daniel priant et implorant son Dieu. 13 Aussitôt ils se présentèrent devant le roi et l'entretinrent de la défense royale: "N'as-tu pas [dirent-ils] édicté une défense en vertu de laquelle tout homme qui, durant trente jours, adresserait une prière à tout autre Dieu ou homme que toi-même, ô roi, serait jeté dans la fosse aux lions?" Le roi répondit: "La chose est constante, conformément à la loi immuable de Médie et de Perse." 14 Et eux de répliquer sur-le-champ au roi: "Daniel, qui fait partie des exilés de Judée, n'a tenu aucun compte de toi

Sanhedrin 17a

R. Johanan said: None are to be appointed members of the Sanhedrin, but men of stature, wisdom, good appearance, mature age, with a knowledge of sorcery,38  and who are conversant with all the seventy languages of mankind,39  in order that the court should have no need of an interpreter. Rab Judah said in Rab's name: None is to be given a seat on the Sanhedrin unless he is able to prove the cleanness of a reptile from Biblical texts.40  Rab said: 'I shall put forward an argument to prove its cleanness. if a snake which causes so much uncleanness through killing is clean,1  ( As it is not included in the list of unclean creatures in Scripture; ibid.: and its dead carcase does not defile.) should not a reptile, which does not kill and spread uncleanness, be clean?' But it is not so, [as is proved] by comparison with an ordinary thorn.2( For a thorn-prick also causes death, and so spreads uncleanness, yet it cannot be regarded by anyone as otherwise than clean.)

Chabath 156b

For R. Nahman b. Isaac's mother was told by astrologers, Your son will be a thief. [So] she did not let him [be] bareheaded, saying to him, 'Cover your head so that the fear of heaven may be upon you, and pray [for mercy]'. Now, he did not know why she spoke that to him. One day he was sitting and studying under a palm tree; temptation13  overcame him, he climbed up and bit off a cluster [of dates] with his teeth.14

Ketouvoth 13

for it is established for us [that] in civil matters the law is according to R. Nahman,

meguilah 31

On the Day of Atonement we read After the death26 and for haftarah,For thus saith the high and lofty one.27 At minhah we read the section of forbidden marriages28 and for haftarah the book of Jonah.29

Tosafot

Dans le midrash il est ecrit de la meme maniere que la torah interdit de devoiler la nudite des enfants d’israel ainsi D ne soit pas devoiler note nudite en regardant nos fautes

Genèse 30 32-39

II répondit: "Que te donnerai-je?" Jacob répliqua: "Tu ne me donneras rien; mais si tu m'accordes la chose que voici, je recommencerai à conduire ton menu bétail, à le surveiller. 32 Je passerai en revue tout ton bétail aujourd'hui pour en écarter tous les agneaux pointillés et mouchetés et tous les agneaux bruns, parmi les brebis et les chevreaux mouchetés et pointillés, parmi les chèvres: ce sera mon salaire. 33 Mon droit parlera pour moi au jour à venir, où tu viendras vérifier mon salaire par tes yeux tout ce qui ne sera pas pointillé ou moucheté parmi les chèvres, brun parmi les brebis, je l'aurai volé." 34 Laban répondit: "Bien; qu'il en soit comme tu as dit." 35 Il mit à part, ce jour même, les boucs rayés ou mouchetés, toutes les chèvres pointillées ou mouchetées, tout ce qui était mêlé de blanc et toutes les brebis brunes et il les remit entre les mains de ses fils. 36 Il mit une distance de trois journées entre lui et Jacob; et Jacob conduisit paître le reste du troupeau de Laban. 37 Or, Jacob se pourvut de rameaux verts de peuplier, d'amandier et de platane; il y pratiqua des entailles blanches en mettant à découvert la blancheur des rameaux. 38 Il fixa les rameaux, ainsi écorcés, dans les rigoles, dans les auges où le menu bétail venait boire en face du menu bétail et entrait en chaleur en venant ainsi boire. 39 Les brebis s'échauffèrent devant les rameaux et produisirent des agneaux rayés, pointillés, mouchetés. 40 Ces agneaux, Jacob les tenait à distance et il tournait la face du bétail de Laban, du coté des tachetés et des bruns; plus tard il les réunit en troupeau pour lui seul et ne les mêla point au bétail de Laban. 41 Or, chaque fois que les brebis se livraient avec ardeur à l'accouplement, Jacob exposait les rameaux à leurs regards, dans les rigoles, pour qu'elles conçussent devant ces rameaux, 42 mais quand elles s'y livraient languissamment, il ne le faisait point: de sorte que les agneaux débiles furent pour Laban, les vigoureux pour Jacob. 43 Cet homme s'enrichit prodigieusement; il acquit du menu bétail en quantité, des esclaves mâles et femelles, des chameaux et des ânes.

Malachie 1 10-11

Ah s'il s'en trouvait un parmi vous pour fermer les portes, afin que vous n'allumiez plus mon autel en pure perte! Je n'ai aucun plaisir à vous voir, dit l'Eternel-Cebaot, l'offrande de votre main, je ne la veux pas. 11 Certes! Du levant du soleil à son couchant, mon nom est glorifié parmi les peuples; en tous lieux, on me présente de l'encens, des sacrifices, de pures offrandes, car mon nom est grand parmi les peuples, dit l'Eternel-Cebaot.12 Et c'est vous qui le déshonorez! Par votre langage, la table du Seigneur est souillée, ce qui en provient, son aliment, est digne de mépris. 13 Vous dites encore: "Ah! quelle misère!" Et vous le repoussez avec dédain, dit l'Eternel-Cebaot. Et puis, vous amenez des [bêtes] volées, ou boiteuses, ou malades, et voilà l'offrande que vous apportez! L'accepterais-je de votre main? 

©2018 by Uriel Aviges.