• Rav Uriel Aviges

Pessah Sheni 5775

Dans ce cours nous parlons de pesah sheni. Cette fete a été instaurée en réponse aux revendications des impurs qui ne voulaient pas être stigmatisés. A travers cette fete nous exposons la réponse de la torah face aux revendication identitaire comme le feminisme par exemple.



Les documents

L'Éternel parla à Moïse dans le désert de Sinaï, la seconde année de leur sortie du pays d'Egypte, le premier mois, en disant: 2 "Que les enfants d'Israël fassent la Pâque au temps fixé. 3 C'est le quatorzième jour de ce mois, vers le soir, temps fixé pour elle, que vous devez la faire; d'après tous ses statuts et toutes ses règles vous l'exécuterez." 4 Moïse parla aux enfants d'Israël, pour qu'ils fissent la Pâque. 5 Et ils firent la Pâque au premier mois, le quatorzième jour du mois, vers le soir, dans le désert de Sinaï; exactement comme l'Éternel l'avait prescrit à Moïse, ainsi firent les enfants d'Israël. 6 Or, il y eut des hommes qui se trouvaient souillés par des cadavres humains, et qui ne purent faire la Pâque ce jour- là. Ils se présentèrent devant Moïse et devant Aaron, ce même jour, 7 et ces hommes lui dirent: "Nous sommes souillés par des cadavres humains; mais pourquoi serions-nous privés d'offrir le sacrifice du Seigneur en son temps, seuls entre les enfants d'Israël?" 8 Moïse leur répondit: "Attendez que j'apprenne ce que l'Éternel statuera à votre égard." 9 Et l'Éternel parla à Moïse en ces termes: 10 "Parle ainsi aux enfants d'Israël: Si quelqu'un se trouve souillé par un cadavre, ou sur une route éloignée, parmi vous ou vos descendants, et qu'il veuille faire la Pâque en l'honneur de l'Éternel, 11 c'est au deuxième mois, le quatorzième jour, vers le soir, qu'ils la feront; ils la mangeront avec des azymes et des herbes amères, 12 n'en laisseront rien pour le lendemain, et n'en briseront pas un seul os: ils suivront, à son égard, tout le rite de la Pâque. 13 Pour l'homme qui, étant pur et n'ayant pas été en voyage, se serait néanmoins abstenu de faire la Pâque, cette personne sera retranchée de son peuple: puisqu'il n'a pas offert en son temps le sacrifice du Seigneur

Rashi

Ou dans un voyage éloigné (re‘hoqa) La lettre hé du mot re‘hoqa est surmontée d’un point [comme s’il était au masculin] pour indiquer qu’il ne s’agit pas d’un véritable éloignement, mais qu’il suffit que celui censé « voyager » se trouve hors du seuil du parvis pendant toute la durée de l’égorgement. Lors du deuxième Pessa‘h, on peut détenir chez soi de la matsa et du ‘hamets, il n’est pas considéré comme une fête, et l’interdiction du ‘hamets n’a cours que pendant la consommation de l’offrande (Pessa‘him 95a).

Mishanh pesahim 85

MISHNAH. IF THE COMMUNITY OR THE MAJORITY THEREOF WAS DEFILED, OR IF THE PRIESTS WERE UNCLEAN AND THE COMMUNITY CLEAN, THEY MUST SACRIFICE IN UNCLEANNESS. IF A MINORITY OF THE COMMUNITY WERE DEFILED: THOSE WHO ARE CLEAN OBSERVE THE FIRST [PASSOVER], WHILE THOSE WHO ARE UNCLEAN OBSERVE THE SECOND

WHAT IS THE DIFFERENCE BETWEEN THE FIRST PASSOVER AND THE SECOND? THE FIRST IS SUBJECT TO THE PROHIBITION OF [LEAVEN] SHALL NOT BE SEEN AND [LEAVEN] SHALL NOT BE FOUND;1 WHILE AT THE SECOND [A MAN MAY HAVE] LEAVENED AND UNLEAVENED BREAD IN THE HOUSE WITH HIM. THE FIRST REQUIRES [THE RECITING OF] HALLEL WHEN IT [THE PASCHAL LAMB] IS EATEN, WHEN THE SECOND DOES NOT REQUIRE HALLEL WHEN IT IS EATEN. BUT BOTH REQUIRE [THE RECITING OF] HALLEL WHEN THEY ARE SACRIFICED, AND THEY ARE EATEN ROAST WITH UNLEAVENED BREAD AND BITTER HERBS, AND THEY OVERRIDE THE SABBATH.

Bamidbar 27

Alors s'approchèrent les filles de Celofhad, fils de Héfer, fils de Ghilad, fils de Makhir, fils de Manassé, de la descendance de Manassé, fils de Joseph, lesquelles filles avaient nom Mailla, Noa, Hogla, Milca et Tirça; 2 elles se présentèrent devant Moïse, devant Eléazar le pontife, devant les phylarques et toute la communauté, à l'entrée de la tente d'assignation, disant: 3 "Notre père est mort dans le désert. Toutefois, il ne faisait point partie de cette faction liguée contre le Seigneur, de la faction de Coré: c'est pour son péché qu'il est mort, et il n'avait point de fils. 4 Faut-il que le nom de notre père disparaisse du milieu de sa famille, parce qu'il n'a pas laissé de fils? Donne-nous une propriété parmi les frères de notre père!" Moïse déféra leur cause à l'Éternel. 6 Et l'Éternel parla ainsi à Moïse: 7 "Les filles de Celofhad ont raison. Tu dois leur accorder un droit d'hérédité parmi les frères de leur père, et leur transmettre l'héritage de leur père. 8 Et tu parleras en ces termes aux enfants d'Israël: Si un homme meurt sans laisser de fils, vous ferez passer son héritage à sa fille. ..

Les chefs de famille de la descendance de Ghilad, fils de Makhir, fils de Manassé, de la lignée des enfants de Joseph, se présentèrent et parlèrent ainsi devant Moïse et devant les phylarques, principaux chefs des enfants d'Israël; 2 ils dirent: "L'Éternel a ordonné à mon seigneur d'attribuer le pays en héritage, par la voie du sort, aux enfants d'Israël; d'autre part, mon seigneur a été chargé par l'Éternel d'attribuer l'héritage de Celofhad, notre frère, à ses filles. 3 Or, si elles contractent mariage dans quelqu'une des autres tribus des enfants d'Israël, leur héritage sera retranché de l'héritage de nos pères, s'ajoutera à l'héritage de la tribu où elles auront passé, et notre lot patrimonial en sera amoindri. 4 Lors même que le jubilé aura lieu pour les enfants d'Israël, leur héritage à elles restera joint à celui de la tribu où elles auront passé, et le patrimoine de la tribu de nos pères en restera diminué d'autant." 5 Et Moïse donna aux enfants d'Israël, sur l'ordre de l'Éternel, les instructions suivantes: "La tribu des enfants de Joseph a raison. 6 Voici ce que l'Éternel a prescrit au sujet des filles de Celofhad: elles pourront épouser qui bon leur semblera; toutefois, c'est dans une famille de leur tribu paternelle qu'elles doivent contracter mariage. 7 De la sorte, aucun héritage, chez les enfants d'Israël, ne sera transporté d'une tribu à une autre, mais chacun des enfants d'Israël demeurera attaché à l'héritage de la tribu de ses pères. 8 Toute fille appelée à hériter, parmi les tribus des enfants d'Israël, devra épouser quelqu'un qui appartienne à la tribu de son père; afin que les enfants d'Israël possèdent chacun l'héritage de leurs pères, 9 et qu'il n'y ait pas d'évolution d'héritage d'une tribu à une tribu différente, les tribus des enfants d'Israël devant, chacune, conserver leur héritage." 10 Comme l'Éternel l'avait ordonné à Moïse, ainsi agirent les filles de Celofhad. 11 Mahla, Tirça, Hogla, Milka et Noa se marièrent avec les fils de leurs oncles. 12 Ce fut donc dans les familles issues de Manassé, fils de Joseph, qu'elles se marièrent, et leur héritage resta dans la tribu de leur souche paternelle.

Avodah zarah 18

Beruria, the wife of R. Meir, was a daughter of R. Hanina b. Teradion. Said she [to her husband], 'I am ashamed to have my sister placed in a brothel.' So he took a tarkab-full19  of denarii and set out.20  If, thought he, she has not been subjected to anything wrong, a miracle will be wrought for her, but if she has committed anything wrong, no miracle will happen to her. Disguised as a knight, he came to her and said, 'Prepare thyself for me.' She replied, 'The manner of women is upon me.' 'I am prepared to wait,' he said. 'But,' said she, 'there are here many, many prettier than I am.' He said to himself, that proves that she has not committed any wrong; she no doubt says thus to every comer. He then went to her warder and said, 'Hand her over to me. He replied, 'I am afraid of the government.' 'Take the tarkab of dinars.' said he, 'one half distribute [as bribe], the other half shall be for thyself.' 'And what shall I do when these are exhausted?' he asked. 'Then,' he replied, 'say, "O God of Meir, answer me!" and thou wilt be saved.' 'But,' said he, who can assure me that that will be the case?' He replied, 'You will see now.' There were there some dogs who bit anyone [who incited them]. He took a stone and threw it at them, and when they were about to bite him he exclaimed, 'O God of Meir answer me!' and they let him alone. The warder then handed her over to him. At the end the matter became known to the government, and [the warder] on being brought [for judgment] was taken up to the gallows, when he exclaimed, 'O God of Meir answer me.' They took him down and asked him what that meant, and he told them the incident that had happened. They then engraved R. Meir's likeness on the gates of Rome and proclaimed that anyone seeing a person resembling it should bring him there. One day [some Romans] saw him and ran after him, so he ran away from them and entered a harlot's house.1  Others say he happened just then to see food cooked by heathens and he dipped in one finger and then sucked the other. Others again say that Elijah the Prophet appeared to them as a harlot who embraced him. God forbid, said they, were this R. Meir, he would not have acted thus! [and they left him]. He then arose and ran away and came to Babylon. Some say it was because of that incident that he ran to Babylon; others say because of the incident about Beruria.

The incident as related in Kid. 80b is to the effect that when R. Meir's wife taunted him about the familiar Rabbinic adage 'Women are light minded', [H], he replied that one day she would herself testify to its truth. When, subsequently, she was enticed by one of her husband's disciples, she indeed proved to be too weak to resist. She then committed suicide and the husband, for shame, ran away to Babylon

Chronique 2 30

Ezéchias envoya un message à tout Israël et Juda; il écrivit aussi des lettres à Ephraïm et Manassé, les invitant à venir au temple de l’Eternel à Jérusalem, pour célébrer la Pâque [en l’honneur de] l’Eternel, Dieu d’Israël. 2 Le roi et ses chefs et toute la communauté de Jérusalem furent d’avis de célébrer la Pâque au second mois. 3 Car ils n’avaient pu la célébrer en ce temps-là, parce que les prêtres ne s’étaient pas sanctifiés en nombre suffisant et que le peuple ne s’était pas réuni à Jérusalem. 4 La chose plut aux yeux du roi et aux yeux de toute l’assemblée, 5 et ils décidèrent de proclamer par tout Israël, de Bersabée à Dan, qu’on eût à venir célébrer la Pâque en l’honneur de l’Eternel, Dieu d’Israël, à Jérusalem, car on ne l’avait pas de longtemps célébrée ainsi qu’il était écrit. 6 Les courriers partirent, nantis des lettres de la main du roi et de ses chefs, dans tout Israël et Juda, pour dire, conformément à l’ordonnance du roi: "Enfants d’Israël, revenez à l’Eternel, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, afin qu’il revienne à ce reste de vous qui a pu échapper à la main des rois d’Assyrie. 7 Ne soyez point semblables à vos pères et à vos frères, qui furent infidèles à l’Eternel, Dieu de leurs pères, de sorte qu’il les livra à la désolation, comme vous le voyez. 8 A présent, ne roidissez pas votre nuque comme vos pères; tendez la main vers l’Eternel, venez dans son sanctuaire, qu’il a consacré à jamais, servez l’Eternel, votre Dieu, afin qu’il détourne de vous le feu de sa colère. 9 C’est par votre retour à l’Eternel que vos frères et vos enfants trouveront de la pitié auprès de leurs ravisseurs, de façon à retourner dans ce pays, car clément et miséricordieux est l’Eternel, votre Dieu, et il ne détournera pas sa face de vous, si vous revenez à lui." 10 Les courriers passèrent de ville en ville dans le pays d’Ephraïm et de Manassé jusqu’en Zabulon, mais on se railla d’eux et on les bafoua. 11 Seuls des hommes d’Aser, de Manassé et de Zabulon s’humilièrent et vinrent à Jérusalem. 12 En Juda aussi la main de Dieu agit pour leur donner un même cœur, afin d’accomplir l’ordre du roi et des chefs selon la prescription de l’Eternel. 13 Une population nombreuse se réunit à Jérusalem pour célébrer la fête des azymes au second mois; ce fut une affluence énorme. 14 Ils se levèrent, ôtèrent les autels qui se trouvaient à Jérusalem; ils enlevèrent aussi les encensoirs et les jetèrent au torrent du Cédron. 15 Puis ils immolèrent le sacrifice pascal le quatorze du second mois; les prêtres et les Lévites eurent honte, se sanctifièrent et apportèrent des holocaustes au temple de l’Eternel. 16 Ils se tinrent à leur place selon leur règle, conformément à la loi de Moïse, homme de Dieu les prêtres versaient le sang que leur passaient les Lévites. 17 Car il y en avait beaucoup dans l’assemblée qui ne s’étaient point sanctifiés, et les Lévites étaient chargés d’immoler les sacrifices pascaux pour tous ceux qui n’étaient pas purs, afin de les consacrer à l’Eternel. 18 Une grande partie du peuple, beaucoup de gens d’Ephraïm et de Manassé, d’Issachar et de Zabulon, ne s’étaient pas purifiés; ils avaient mangé l’agneau pascal sans égard aux prescriptions; mais Ezéchias avait intercédé pour eux, disant: "L’Eternel, qui est bon, absoudra 19 quiconque aura disposé son cœur à rechercher l’Eternel, Dieu de ses pères, même sans la purification de sainteté." 20 L’Eternel exauça Ezéchias et pardonna au peuple. 21 Les enfants d’Israël se trouvant à Jérusalem célébrèrent donc la fête des Azymes sept jours, en grande joie, et les Lévites et les prêtres louèrent l’Eternel jour par jour, avec des instruments puissants en l’honneur de l’Eternel. 22 Ezéchias adressa des encouragements à tous les Lévites qui se montraient très entendus au service de l’Eternel. Ils consommèrent les repas de la fête durant les sept jours, offrant des sacrifices d’actions de grâces et rendant hommage à l’Eternel, Dieu de leurs pères. Toute l’assemblée fut d’accord pour célébrer sept autres jours, et ils célébrèrent sept jours de réjouissances. 24 Car Ezéchias, roi de Juda, avait prélevé pour l’assemblée mille taureaux et sept mille moutons, les chefs avaient prélevé pour l’assemblée mille taureaux et dix mille moutons et des prêtres s’étaient sanctifiés en grand nombre. 25 Toute l’assemblée de Juda se réjouit, ainsi que les prêtres, les Lévites, toute la foule venue du pays d’Israël et les étrangers, ceux qui étaient venus du pays d’Israël et ceux qui résidaient en Juda. 26 Il y eut une grande joie à Jérusalem, car depuis le temps de Salomon, fils de David, roi d’Israël, il n’y avait rien eu de semblable à Jérusalem. 27 Les prêtres et les Lévites se levèrent et bénirent le peuple; leur voix fut entendue et leur prière parvint au séjour de Sa sainteté, aux cieux.

Recent Posts

See All

Hanouca 5780

דמשק אליעזר חדושים וביאורים על האבי עזרי בהלכות חנוכה : pdf

©2018 by Uriel Aviges.