• Rav Uriel Aviges

Pessah 5776

Updated: Oct 7, 2018



Les documents

2/Pourquoi Moshe est quasi absent et la seule mention c’est UvMoshe Avdo (le soir ou on est benei horin c’est le seul qui a son qualificatif d’avdo meme si c’est par rapport a D)

Moshe est pourtant present lors de toute la liberation, c’est un acteur majeur, et le fait qu’on parle de lui dans la tfila ou dans la lecture de la parasha n’a jamais empeche de croire que c’est D lui meme qui a delivre les hebreux.

3/ On dit dans la haggada “ani v'lo malach”, pourtant Bamidbar 20:16 dit clairement : vanitzak el ha’chem, vayishma kolenu, vayishlah malah, vayotsienu mimitsrayim !

4/ Dans Psahim 116a il est dit “HE COMMENCES WITH SHAME AND CONCLUDES WITH PRAISE; AND EXPOUNDS FROM ‘A WANDERING ARAMEAN WAS MY FATHER’16 UNTIL HE COMPLETES THE WHOLE SECTION.” Pourtant la haggadah omet la derniere phrase de ce passage : et il nous introduisit dans cette contrée, et il nous fit présent de cette terre, une terre où ruissellent le lait et le miel, pourquoi ne pas le metionner alors que dans dayenu on mentionne l’entrée en Israel ?

Texte 2

Hagadah

Et l'Éternel nous sortit d'Égypte d'une main forte et d'un bras étendu, avec une grande révélation, avec des signes et des prodiges. »

« L'Éternel nous sortit d'Égypte », non par l'intermédiaire d'un ange, non par l'intermédiaire d'un séraphin et non par l'intermédiaire d'un messager. Le Saint, béni soit-Il, dans toute Sa gloire, le fit Lui-même !Ainsi qu'il est dit : « Je traverserai la terre d'Égypte en cette nuit, et je frapperai tout premier-né dans le pays d'Égypte, de l'homme à l'animal et J'exécuterai les jugements contre tous les dieux de l'Égypte, Moi, l'Éternel. »« Je traverserai la terre d'Égypte », Moi et non un ange ;« Je frapperai tout premier-né dans le pays d'Égypte », Moi et non un séraphin ;« J'exécuterai les jugements contre tous les dieux de l'Égypte », Moi et non un messager ;« Moi, l'Éternel », c'est Moi et nul autre !

Texte 3

Moïse envoya, de Kadêch, des députés au roi d'Edom: "Ainsi parle ton frère Israël: tu connais toutes les tribulations que nous avons éprouvées. 15 Jadis, nos pères descendirent en Egypte, et nous y avons demeuré de longs jours; puis les Egyptiens ont agi méchamment envers nous et nos pères. 16 Mais nous avons Imploré l'Éternel, et il a entendu notre voix, et il a envoyé un mandataire, qui nous a fait sortir de l'Egypte. Or, nous voici à Kadêch, ville qui confine à ta frontière

Rashi

Nous ont fait du mal De nombreux malheurs nous ont assaillis.

Et à nos pères D’où l’on apprend que les patriarches éprouvent de la souffrance dans leur tombe lorsque des malheurs s’abattent sur Israël (Midrach Tan‘houma).

Il a entendu notre voix Conformément à la bénédiction que nous avons reçue de notre ancêtre : « La voix, c’est la voix de Ya‘aqov… » (Beréchith 27, 22) – lorsque nous implorons, nous sommes exaucés.

Un messager Il s’agit de Mochè. D’où l’on apprend que les prophètes sont appelés « messagers » (Midrach Tan‘houma), comme il est écrit : « Ils se moquaient des “messagers” de Eloqim » (II Divrei Hayamim 36, 16).

ילקוט שמעוני תורה פרשת ואתחנן רמז תתכח

או הנסה אלהים לבא לקחת לו גוי מקרב גוי [ד, לד], משל למה הדבר דומה לגבור שהיה יורד למלחמה או לנצוח או להנצח לכך נאמר ובמלחמה, מהו גוי מקרב גוי כאדם שהוא שומט את העובר ממעי הבהמה, כך הוציא הקדוש ברוך הוא את ישראל ממצרים כענין שנאמר והקרב והכרעים, למדנו צער לנשמט, מנין אף לשומט שנאמר ואתכם לקח ה' ויוצא אתכם מכור הברזל כאדם שהוא נוטל (האש) [הזהב] מתוך הכור שלא בצבת ולא בסמרטוטין, רבי ברכיה בשם רבי יודן ברבי שמעון אמר אמר הקדוש ברוך הוא לישראל בני החדש הזה לכם בחדש הזה חדוש גאולה יש לכם וכן לעתיד לבא, לשעבר לא גאלתי אומה מתוך אומה ועכשיו אני גואל אומה (אחת מתוך שבעים אומות) [מתוך אומה] הה"ד או הנסה אלהים, רבי יהושע ברבי נחמן בשם רבי יהודה בן פזי גוי מקרב (גוי) [עם] ועם מקרב גוי אין כתיב כאן אלא גוי מקרב גוי, מלמד שהיו אלו ערלים ואלו ערלים אלו מגדלי בלורית ואלו מגדלי בלורית, אם כן לא היתה מדת הדין נותנת שיגאלו ישראל ממצרים לעולם,

Et quelle divinité n’essayât elle jamais d'aller se chercher un peuple au milieu d'un autre peuple, à force d'épreuves, de signes et de miracles, en combattant d'une main puissante et d'un bras étendu, en imposant la terreur, toutes choses que l'Éternel, votre Dieu, a faites pour vous, en Egypte, à vos yeux? A quoi la chose ressemble t elle ? a un guerrier puissant qui descend sur le champs de bataille sans savoir si il va gagner ou si il va perdre. « c’est pour cela que la verset dit que c’était une guerre. Quel est le le sens « d’une nation a l’interieur d’une nation », comme un homme qui sort un ambrions des entrailles d’un animal, ainsi l’eternel a sortit israel de l’interieur de l’egypte, comme le verset dit « et les entrailles et les intestins », de cette comparaison on peut comprendre la douleur de celui qui a été deplace, d’où sait on que l’accoucheur a aussi soufert. Car le verset dit « Mais vous, l'Éternel vous a adoptés, il vous a arrachés de ce creuset de fer, l'Egypte, pour que vous fussiez un peuple lui appartenant, comme vous l'êtes aujourd'hui. » (rashi : De la fournaise (mikour) Le mot kour désigne un objet dans lequel on raffine l’or) comme un homme qui prend l’or en fusion a mains nue, sans utiliser des tenailles ou des serviettes. Rabi berahiah a dit au nom de rabi youdan le fils de rabi chimone D a dit aux enfants d’israel «ce mois est pour vous », dans ce mois je vais renouveler votre délivrance, ainsi dans les temps futur, D dira dans le passe n’ai-je pas délivré une nation de l’intérieur d’une nation, maintenant je vais delivrer une nation de l’interieur de 70 nations. C’est le sens du verset qui dit « Et quelle divinité n’essayât elle jamais d'aller se chercher un peuple au milieu d'un autre peuple, ». rabi yehoshua le fils de rabi nahman dit au nom de rabi yehudah le fils de pazi, il n’est pas écrit un peuple au milieu d’une nation, ou bien une nation d’au milieu d’un peuple, il est écrit « un peuple au milieu d’un autre peuple » cela nous apprend que les deux peuples été incirconcis, que les deux peuples faisaient pousser leur cheveux pour les offrir aux idoles, et que suivant la rigueur du jugement les juifs n’auraient jamais dû être délivrés. »

Mishnah pesahim 116a

MISHNAH. THEY FILLED A SECOND CUP FOR HIM. AT THIS STAGE11 THE SON QUESTIONS HIS FATHER;12 IF THE SON IS UNINTELLIGENT, HIS FATHER INSTRUCTS HIM [TO ASK]: ‘WHY IS THIS NIGHT DIFFERENT FROM ALL [OTHER] NIGHTS. FOR ON ALL [OTHER] NIGHTS WE EAT LEAVENED AND UNLEAVENED BREAD, WHEREAS ON THIS NIGHT [WE EAT] ONLY LEAVENED BREAD; ON ALL OTHER NIGHTS WE EAT ALL KINDS OF HERBS, ON THIS NIGHT BITTER HERBS; ON ALL OTHER NIGHTS WE EAT MEAT ROAST, STEWED OR BOILED, ON THIS NIGHT, ROAST ONLY.13 ON ALL OTHER NIGHTS WE DIP14 ONCE, BUT ON THIS NIGHT WE DIP TWICE.’ AND ACCORDING TO THE SON'S INTELLIGENCE HIS FATHER INSTRUCTS HIM.15 HE COMMENCES WITH SHAME AND CONCLUDES WITH PRAISE; AND EXPOUNDS FROM ‘A WANDERING ARAMEAN WAS MY FATHER’16 UNTIL HE COMPLETES THE WHOLE SECTION.

G E M A R A. Our Rabbis taught: If his son is intelligent asks him, while if he is not intelligent his wife asks him; but if not,17 he asks himself. And even two scholars who know the laws of Passover ask one another

Deuteronome 26 3

tu prendras des prémices de tous les fruits de la terre, récoltés par toi dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, t'aura donné, et tu les mettras dans une corbeille; et tu te rendras à l'endroit que l'Éternel, ton Dieu, aura choisi pour y faire régner son nom. 3 Tu te présenteras au pontife qui sera alors en fonction, et lui diras: "Je viens reconnaître en ce jour, devant l'Éternel, ton Dieu, que je suis installé dans le pays que l'Éternel avait juré à nos pères de nous donner." 4 Alors le pontife recevra la corbeille de ta main, et la déposera devant l'autel de l'Éternel, ton Dieu. 5 Et tu diras à haute voix devant l'Éternel, ton Dieu: "Enfant d'Aram, mon père était errant, il descendit en Egypte, y vécut étranger, peu nombreux d'abord, puis y devint une nation considérable, puissante et nombreuse. 6 Alors les Egyptiens nous traitèrent iniquement, nous opprimèrent, nous imposèrent un dur servage. 7 Nous implorâmes l'Éternel, Dieu de nos pères; et l'Éternel entendit notre plainte, il considéra notre misère, notre labeur et notre détresse, 8 et il nous fit sortir de l'Egypte avec une main puissante et un bras étendu, en imprimant la terreur, en opérant signes et prodiges; 9 et il nous introduisit dans cette contrée, et il nous fit présent de cette terre, une terre où ruissellent le lait et le miel.

Texte de la hagadah

Avance et apprends ce que Laban l'Araméen voulut faire à notre père Jacob. Le Pharaon ne promulgua un décret que contre les enfants mâles, mais Laban voulut tout déraciner, comme il est dit : « L'Araméen désira détruire mon père ; et il descendit en Égypte et séjourna là-bas, étranger, en petit nombre ; et il devint là-bas une nation grande, puissante et nombreuse. »

« Il descendit en Égypte », contraint par l’ordre de Dieu ; « et il séjourna là-bas, étranger », ceci enseigne que notre père Jacob ne descendit pas en Égypte pour s’installer mais seulement pour y vivre temporairement. Comme il est dit : « Ils dirent au Pharaons : nous sommes venus séjourner dans le pays, car il n’y a pas de pâturage pour les troupeaux de tes serviteurs car la famine est sévère dans le pays de Canaan ; et à présent, de grâce, que tes serviteurs demeurent dans le pays de Gochène. »

« En petit nombre », comme il est dit : « Tes pères descendirent en Égypte (au nombre de) soixante-dix personnes, et, à présent, L’Éternel, ton Dieu, t’a fait aussi nombreux que les étoiles du ciel. »

« Et il devint là-bas une nation », ceci enseigne qu’Israël se distinguait là-bas.

« Grand, puissante », comme il est dit : « Et les Enfants d’Israël fructifièrent et pullulèrent, ils se multiplièrent et devinrent très, très puissants, et le pays en fut rempli ».

….

« Et l'Éternel nous sortit d'Égypte d'une main forte et d'un bras étendu, avec une grande révélation, avec des signes et des prodiges. »

« L'Éternel nous sortit d'Égypte », non par l'intermédiaire d'un ange, non par l'intermédiaire d'un séraphin et non par l'intermédiaire d'un messager. Le Saint, béni soit-Il, dans toute Sa gloire, le fit Lui-même !

Ainsi qu'il est dit : « Je traverserai la terre d'Égypte en cette nuit, et je frapperai tout premier-né dans le pays d'Égypte, de l'homme à l'animal et J'exécuterai les jugements contre tous les dieux de l'Égypte, Moi, l'Éternel. »

« Je traverserai la terre d'Égypte », Moi et non un ange ;

« Je frapperai tout premier-né dans le pays d'Égypte », Moi et non un séraphin ;

« J'exécuterai les jugements contre tous les dieux de l'Égypte », Moi et non un messager ;

« Moi, l'Éternel », c'est Moi et nul autre !

« D'une main forte », ceci se réfère à Dévère (la peste), comme il est dit : « Voici que la main de l'Éternel sera sur tes troupeaux dans les champs, sur les chevaux, sur les ânes, sur les chameaux, sur le gros et le petit bétail, une peste très sévère ». « D'un bras étendu », ceci se réfère à l'épée, comme il est dit : « Son épée était tirée, dans sa main, étendue sur Jérusalem. »

« Avec une grande révélation », ceci se réfère à la révélation de la Chekhinah (la Présence Divine), comme il est dit : « Un dieu a-t-il jamais essayé de prendre pour lui une nation du sein d'une autre nation, par des épreuves, des signes et des prodiges, par la guerre, d'une main forte et d'un bras étendu, avec de grandes révélations, comme tout ce que l'Éternel, votre Dieu a fait pour vous en Égypte devant vos yeux ! »

« Avec des signes », ceci se réfère au bâton, comme il est dit : « Prends dans ta main ce bâton avec lequel tu feras les signes. »

« Et des prodiges », ceci correspond au sang, comme il est dit : « Et je montrerai des prodiges dans les cieux et sur terre »...

En disant les mots : « du Sang, et du Feu, et des colonnes de Fumée », on versera trois fois du vin de la coupe. On n'enlèvera pas du vin en trempant un doigt mais en versant de la coupe elle-même, dans un récipient fêlé. (On pensera que la coupe symbolise l'aspect de Malkhouth (Royauté Divine), le vin qu'elle contient symbolisant « la colère et l'indignation » qui se trouvent dans Malkhouth. Au moyen de la faculté de Binah (compréhension), nous déversons ces mauvais éléments dans un récipient fêlé qui représente la Kelipah (le principe du mal), appelée Arour (maudite).

Du Sang, et du Feu, et des colonnes de Fumée.

Une autre explication : « D'une main forte » représente deux plaies ; « d'un bras étendu », deux autres ; « avec une grande révélation », deux autres ; « des signes », deux autres ; et « des prodiges », deux autres.

Ce sont les Dix Plaies que le Saint, béni soit-Il, a amenées sur les Égyptiens en Égypte, les voici :

En disant les dix plaies, on versera de la coupe elle-même dix fois, comme indiqué ci-dessus (et, en versant, on pensera également à ce qui a été dit ci-dessus). Le vin restant dans la coupe (est devenu « vin qui cause la joie », aussi) on ne le versera pas, mais on rajoutera du vin (dans la coupe, pour la remplir).

Sang. Grenouilles. Vermine. Bêtes sauvages. Peste. Ulcères. Grêle. Sauterelles. Obscurité. Extermination des premiers-nés……

S'Il nous avait donné le Chabbat et ne nous avait pas approchés devant le Mont Sinaï - Dayénou, cela nous aurait suffi !

S'Il nous avait approchés devant le Mont Sinaï et ne nous avait pas donné la Torah - Dayénou, cela nous aurait suffi !

S'Il nous avait donné la Torah et ne nous avait pas faits entrer en Terre d'Israël - Dayénou, cela nous aurait suffi !

S'Il nous avait faits entrer en Terre d'Israël et ne nous avait pas construit le Beth-Habe'hirah (la Maison d'Election, le Beth-Hamikdache) - Dayénou, cela nous aurait suffi !

Exode 13 18

Or, lorsque Pharaon eut laissé partir le peuple, Dieu ne les dirigea point par le pays des Philistins, lequel est rapproché parce que Dieu disait: "Le peuple pourrait se raviser à la vue de la guerre et retourner en Égypte." 18 Dieu fit donc dévier le peuple du côté du désert, vers la mer des Joncs et les enfants d'Israël partirent en bon ordre du pays d'Égypte

Rashi

Et équipés (‘hamouchim) Le mot ‘hamouchim signifie : « armés » (Mekhilta). Etant donné que Hachem leur a fait traverser un désert, Il les a fait voyager en armes. S’ils étaient passés par une région habitée, Il ne les aurait pas ainsi équipés, mais Il leur aurait fourni ce qu’il faut à des voyageurs qui se déplacent d’une endroit à un autre et qui achètent ce dont ils ont besoin. Mais pour traverser un désert, on a besoin de s’équiper. Ce verset a été inséré pour nous permettre de comprendre la suite des événements, la guerre de ‘Amaleq et celles de Si‘hon, de ‘Og et de Midyan : Comment ont-ils pu, s’ils ne portaient pas d’armes, les battre « à la pointe de l’épée » (infra 17, 13) ? On trouve le même mot dans : « Et vous, vous passerez armés » (Yehochou‘a 1, 14). Le Targoum Onqelos emploie le même mot que dans le verset : « Il arma ses élèves » (Beréchith 14, 14).

Exode beshalah

Qu'il ait passé, ce peuple acquis par toi; 17 Que tu les aies amenés, fixés, sur ce mont, ton domaine, résidence que tu t'es réservée, Seigneur! Sanctuaire, ô mon Dieu! Préparé par tes mains. 18 L'Éternel régnera à tout jamais!"

Nombres

L'Éternel parla ainsi à Moïse: 2 "Envoie toi-même des hommes pour explorer le pays de Canaan, que je destine aux enfants d'Israël; vous enverrez un homme respectivement par tribu paternelle, tous éminents parmi eux."

Rashi

Envoie-toi À ton gré. Quant à moi, je ne te l’ordonne pas. Si tu veux, envoie-les ! (Sota 34b). Israël est venu lui dire : « Envoyons des hommes devant nous » (Devarim 1, 22), ainsi qu’il est écrit : « Vous vous êtes tous approchés de moi » (ibid.). Mochè est alors allé prendre conseil auprès de la chekhina. Celle-ci lui a répondu : « Je leur ai affirmé quant à moi que le pays est bon, comme il est écrit : “J’ai dit : Je vous ferai monter de la pauvreté de l’Égypte…” (Chemoth 3, 17). Par leur vie ! Je ne leur fournirai pas l’occasion de se tromper à la suite du rapport des explorateurs au point de ne pas en hériter (Midrach Tan‘houma).

13 views

Recent Posts

See All

Hanouca 5780

דמשק אליעזר חדושים וביאורים על האבי עזרי בהלכות חנוכה : pdf

©2018 by Uriel Aviges.