©2018 by Uriel Aviges.

  • Rav Uriel Aviges

Pessah 5773

Dans ce cours nous expliquons pourquoi la fete de pessah est l'unique des trois fetes de pèlerinage ou la torah ne commande pas explicitement de se réjouir. L'homme doit d'abord apprendre a recreer son propre desir, pour se libérer de ses pulsions de mort répétitives pour pouvoir dans un deuxième temps donner aux autres et les réjouir lors de la fete de chavouot et celle de soucoth.


Les documents

Texte 1 deuteronome 16

1 "Prends garde au mois de la germination, pour célébrer la Pâque en l'honneur de l'Éternel, ton Dieu; car c'est dans le mois de la germination que l'Éternel, ton Dieu, t'a fait sortir d'Egypte, la nuit. 2 Tu immoleras le sacrifice pascal à l'Éternel, ton Dieu, parmi le menu et le gros bétail, dans le lieu que l'Éternel aura choisi pour y fixer son nom.

Puis tu compteras sept semaines: aussitôt qu'on mettra la faucille aux blés, tu commenceras à compter ces sept semaines. 10 Et tu célébreras une fête des semaines en l'honneur de l'Éternel, ton Dieu, à proportion des dons que ta main pourra offrir, selon que l'Éternel, ton Dieu, t'aura béni. 11 Et tu te réjouiras en présence de l'Éternel, ton Dieu, toi, ton fils et ta fille, ton esclave et ta servante, le Lévite qui sera dans tes murs, l'étranger, l'orphelin et la veuve qui seront près de toi, dans l'enceinte que l'Éternel, ton Dieu, aura choisie pour y faire habiter son nom. 12 Tu te souviendras que tu as été esclave en Egypte, et tu observeras fidèlement ces lois. 13 Tu célébreras la fête des tentes durant sept jours, quand tu rentreras les produits de ton aire et de ton pressoir; 14 et tu te réjouiras pendant la fête et, avec toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, et le Lévite, l'étranger, l'orphelin, la veuve qui seront dans tes murs

Texte 2

Rabénou Be'hayé

13 Tu célébreras la fête des cabanes durant sept jours, quand tu rentreras les produits de ton

aire et de ton pressoir; 14 et tu te réjouiras pendant la fête et, avec toi, ton fils et ta fille, ton

serviteur et ta servante, et le Lévite, l'étranger, l'orphelin, la veuve qui seront dans tes murs.

Le verset emploie ici, pour la fête de Soucot, les termes de "joie" et de "bénédiction" [...] et il en est de même pour la fête de Chavouot: la joie comme il est dit " et tu te réjouiras devant l'Eternel ton Dieu" et la bénédiction comme il est dit "selon que l'Eternel ton Dieu t'aura béni".

Mais pour la fête de Pessa'h le verset n'emploie ni les termes de joie ni de bénédiction. Et la raison en est que lors des fêtes de Soucot et de Chavouot la récolte se trouve auprès des propriétaires leur permettant de nourrir le Lévi, l'étranger, l'orphelin et la veuve. Et en subvenant à leurs besoins cela leur procure de la joie et de la bénédiction, puisque les indigents sont joyeux et les propriétaires se voient bénis. Mais à Pessa'h la nouvelle récolte n'a pas encore été moissonnée et l'ancienne est déjà épuisée et il est donc impossible de réjouir les indigents à Pessa'h. La Tora ayant sondé l'esprit des hommes, sachant qu'ils ne pourraient alors subvenir aux besoins des indigents, n'a donc pas employé le terme de joie et de bénédiction.

Texte 3

Berahot 35

MISHNAH. WHAT BLESSINGS ARE SAID OVER FRUIT? OVER FRUIT OF THE TREE ONE SAYS, WHO CREATEST THE FRUIT OF THE TREE, EXCEPT FOR WINE, OVER WHICH ONE SAYS, WHO CREATEST THE FRUIT OF THE VINE. OVER THAT WHICH GROWS FROM THE GROUND ONE SAYS: WHO CREATEST THE FRUIT OF THE GROUND, EXCEPT OVER BREAD, FOR WHICH ONE SAYS, WHO BRINGEST FORTH BREAD FROM THE EARTH. OVER VEGETABLES ONE SAYS, WHO CREATEST THE FRUIT OF THE GROUND; R. JUDAH, HOWEVER, SAYS: WHO CREATEST DIVERS KINDS OF HERBS.

GEMARA. Whence is this derived?

This is no difficulty. We derive it by argument a fortiori: If he says a blessing when he is full, how much more so ought he to do so when he is hungry?

Texte 4, 

pesahim 116

MISHNAH. THEY FILLED A SECOND CUP FOR HIM. AT THIS

STAGE11 THE SON QUESTIONS HIS FATHER;12 IF THE SON IS UNINTELLIGENT, HIS

FATHER INSTRUCTS HIM [TO ASK]: ‘WHY IS THIS NIGHT DIFFERENT FROM ALL

[OTHER] NIGHTS. FOR ON ALL [OTHER] NIGHTS WE EAT LEAVENED AND

UNLEAVENED BREAD, WHEREAS ON THIS NIGHT [WE EAT] ONLY LEAVENED BREAD;ON ALL OTHER NIGHTS WE EAT ALL KINDS OF HERBS, ON THIS NIGHT BITTERHERBS; ON ALL OTHER NIGHTS WE EAT MEAT ROAST, STEWED OR BOILED, ON THISNIGHT, ROAST ONLY.13 ON ALL OTHER NIGHTS WE DIP14 ONCE, BUT ON THIS NIGHTWE DIP TWICE.’ AND ACCORDING TO THE SON'S INTELLIGENCE HIS FATHER INSTRUCTS HIM. HE COMMENCES WITH SHAME AND CONCLUDES WITH PRAISE;AND EXPOUNDS FROM ‘A WANDERING ARAMEAN WAS MY FATHER’16 UNTIL HECOMPLETES THE WHOLE SECTION

Gemarah

HE COMMENCES WITH SHAME

AND CONCLUDES WITH PRAISE. What is ‘WITH SHAME’? Rab said: ‘Aforetime our fathers were idolaters’; while Samuel said: ‘We were slaves.

Texte 5

Lois du sacrifice Pascal : Chapitre Deux

1. On n’égorge le sacrifice Pascal que pour ceux qui y sont associés, ainsi qu’il est dit : « vous serez comptés pour un agneau » ; cela nous enseigne que l’on s’associe dessus lorsqu’il est en vie. Et ceux qui s’associent pour un sacrifice Pascal sont appelés « les membres du groupe ».

2. Si un particulier égorge un sacrifice Pascal pour lui-même, il est valide, à condition qu’il soit capable de le consommer entièrement. Et on essaie a priori de faire en sorte qu’il ne soit pas abattu pour un particulier [mais pour un groupe], comme il est dit : « ils le feront ».

15. Celui qui inscrit d’autres personnes avec lui sur sa part sans qu’en soient avertis les membres du groupe, les membres du groupe ont le droit de lui donner sa part après qu’elle soit grillée [lorsque le sacrifice est entier] au moment du repas [en se divisant], et les membres du groupe mangent leur part alors que lui mange sa part séparément avec les autres personnes qu’il a inscrites avec lui. Et de même, si l’un des membres du groupe est un glouton, ils sont en droit de l’expulser, et ils lui donnent sa part qu’il mange séparément

1. Quand on mange du sacrifice Pascal, on ne doit manger que dans un groupe et il [le sacrifice] ne doit pas être sorti du groupe qui en mange. Et celui qui fait sort le volume d’une olive de chair [d’un sacrifice] d’un groupe à un autre la nuit [veille] du quinze [Nissan] se voit infliger la flagellation, ainsi qu’il est dit : « tu ne feras pas sortir de la maison de la viande à l’extérieur », et ce [la flagellation est appliquée] s’il la pose à l’extérieur, car [l’interdiction de] sortir [concernant le sacrifice Pascal] est mentionnée de la même façon que [l’interdiction de sortir un objet concernant] le chabbat. C’est pourquoi, il faut [pour être coupable] avoir soulevé et posé [la chair à l’extérieur] comme pour le fait de sortir le chabbat. Et celui qui fait sortir [la chair du sacrifice Pascal] après un autre n’est pas [passible], car dès que le premier la fait sortir, elle devient invalide ; ce qui est intérieur par rapport à l’ouverture [de la porte] est considéré comme l’intérieur [de la maison], et ce qui est extérieur à l’ouverture [de la porte] est considéré comme l’extérieur, et l’ouverture même, qui correspond à l’épaisseur de la porte est considérée comme l’extérieur. Les fenêtres et l’épaisseur des murs [de la maison] sont considérés comme l’intérieur, et les toits et les étages supérieurs ne font pas partie de la maison

2. La chair du sacrifice Pascal qui a été sortie hors du groupe, intentionnellement ou par inadvertance, est interdite à la consommation et est considérée comme la chair d’offrandes de sainteté éminente sortie en-dehors de l’enceinte ou de chair d’offrandes de moindre sainteté sortie en-dehors de la muraille de Jérusalem, tout étant [cette viande étant considérée comme] tréfa et on se voit infliger la flagellation pour sa consommation, comme nous l’avons expliqué dans la cérémonie des sacrifices.

Texte 6 rabnou bahayey vaykrah

רבינו בחיי שמות פרק לה 

הטבע מבקש השמחה והשחוק והמשגל, והסבה בזה הוא ענין התאוה הנטועה בו לקיום המין, וימצא מתיקות במלאת ספק תאותו,

La nature  porte l’homme vers la joie et la rigolade et les rapports sexuels, et la raison de cela est que le désir humain est naturellement oriente vers la préservation de l’espèce, et l’homme trouve une douceur lorsque son désir est accomplie, et c’est l’esprit qui doit guider l’homme pour lui permettre de retrouver son intérêt propre.

8 views