©2018 by Uriel Aviges.

  • Rav Uriel Aviges

Leh Leha 5779



Les documents

Texte 1

L’Éternel avait dit à Abram: "Éloigne-toi de ton pays, de ton lieu natal et de la maison paternelle, et va au pays que je t'indiquerai. 2 Je te ferai devenir une grande nation; je te bénirai, je rendrai ton nom glorieux, et tu seras un type de bénédiction. 3 Je bénirai ceux qui te béniront, et qui t'outragera je le maudirai; et par toi seront benies toutes les races de la terre."

Texte 2

Or, il y eut une famine dans le pays. Abram descendit en Égypte pour y séjourner, la famine étant excessive dans le pays. 11 Quand il fut sur le point d'arriver en Égypte, il dit à Saraï son épouse: "Certes, je sais que tu es une femme au gracieux visage. 12 Il arrivera que, lorsque les Égyptiens te verront, ils diront: ‘C'est sa femme’; et ils me tueront, et ils te conserveront la vie. 13 Dis, je te prie, que tu es ma soeur; et je serai heureux par toi, car j'aurai, grâce à toi, la vie sauve."

Texte 3

"Je suis le Dieu tout-puissant; conduis-toi à mon gré, sois irréprochable, 2 et je maintiendrai mon alliance avec toi, et je te multiplierai à l'infini." 3 Abram tomba sur sa face, et Dieu lui parla de la sorte: 4 "Moi-même, oui, je traite avec toi: tu seras le père d'une multitude de nations. 5 Ton nom ne s'énoncera plus, désormais, Abram: ton nom sera Abraham, car je te fais le père d'une multitude de nations. 6 Je te ferai fructifier prodigieusement; je ferai de toi des peuples, et des rois seront tes descendants. 7 Cette alliance, établie entre moi et entre toi et ta postérité dernière, je l'érigerai en alliance perpétuelle, étant pour toi un Dieu comme pour ta postérité après toi.8 Et je donnerai à toi et à ta postérité la terre de tes pérégrinations, toute la terre de Canaan, comme possession indéfinie; et je serai pour eux un Dieu tutélaire." 9 Dieu dit à Abraham: "Pour toi, sois fidèle à mon alliance, toi et ta postérité après toi dans tous les âges. 10 Voici le pacte que vous observerez, qui est entre moi et vous, jusqu'à ta dernière postérité: circoncire tout mâle d'entre vous. 11 Vous retrancherez la chair de votre excroissance, et ce sera un symbole d'alliance entre moi et vous. 12 A l'âge de huit jours, que tout mâle, dans vos générations, soit circoncis par vous; même l'enfant né dans ta maison, ou acheté à prix d'argent parmi les fils de l'étranger, qui ne sont pas de ta race. 13 Oui, il sera circoncis, l’enfant de ta maison ou celui que tu auras acheté; et mon alliance, à perpétuité, sera gravée dans votre chair.

rashi

Je t’ai établi père d’une multitude de nations (av hamon) C’est un jeu de mots (notariqon). Ce sont les syllabes mêmes qui forment le nom d’Avraham : av hamon. La lettre reich qui se trouvait dans le nom d’Avram signifie qu’il était seulement père de Aram (Berakhoth 13a), son pays natal. Maintenant, il devient le père de toute l’humanité. Ce reich est resté à sa place. Tandis que le yod enlevé à Saraï, devenue Sara, il a élevé des protestations devant la chekhina, qui lui a donné satisfaction en l’ajoutant à Yehochou‘a (Sanhèdrin 107a), ainsi qu’il est écrit : « Mochè appela Hoché‘a, fils de Noun : Yehochou‘a » (Bamidbar 13, 16).

Texte 4

Nous nous dirigeâmes alors, en montant plus haut, du côté du Basan. Og, roi du Basan, s'avança à notre rencontre avec tout son peuple, pour livrer bataille, vers Edréi. 2 Et l'Éternel me dit: "Ne le crains point, car je le livre en ton pouvoir, lui et tout son peuple, et son pays; et tu le traiteras comme tu as traité Sihôn, roi des Amorréens, qui résidait à Hesbon." 3 Et l'Éternel, notre Dieu, nous livra pareillement Og, roi du Basan, avec tout son peuple; et nous le défîmes au point de n'en pas laisser survivre un seul. 4 Nous prîmes alors toutes ses villes; il n'y a pas une place que nous ne leur ayons prise: soixante villes formant tout le district d'Argob, le royaume d'Og en Basan. 5 C'étaient toutes villes fortifiées de hauts remparts, avec portes et verrous, sans compter les villes ouvertes, très nombreuses.6 Nous les frappâmes d'anathème, comme nous l'avions fait pour Sihôn, roi de Hesbon, condamnant toute ville où étaient des êtreshumains, y compris femmes et enfants. 7 Mais tout le bétail et le butin de ces villes, nous les prîmes pour nous. 8 Nous conquîmes donc à cette époque le pays des deux rois amorréens qui régnaient en deçà du Jourdain, depuis le torrent de l'Arnon jusqu'à la montagne de Hermon. 9 (Les Sidoniens nomment le Hermon Sinon, et les Amorréens l'appellent Senir); 10 toutes les villes du plat pays, tout le Galaad, tout le Basan jusqu'à Salca et Edréi, villes du royaume d'Og, en Basan. 11 De fait, Og seul, roi du Basan, était resté des derniers Rephaïtes; son lit, un lit de fer, se voit encore dans la capitale des Ammonites: il a neuf coudées de long et quatre de large, en coudées communes

Rashi

Ne le crains pas Tandis que, pour Si‘hon, il n’avait pas été nécessaire de dire : « Ne le crains pas ! ». C’est que Mochè redoutait qu’il ne subsistât [pour ‘Og] le mérite d’avoir aidé Avraham, comme il est écrit : « Le fuyard vint… » (Beréchith 14, 13). C’était ‘Og (voir Rachi ibid.).

Alshih

ויאמר ה' אלי אל תירא אותו כו'.ארז"ל כי עוג שימש את אברהם ונימול על ידו ועל כן היה ירא משה פן יעמוד לו זכות אות ברית על כן אמר לו הוא יתברך אל תירא אותו

Nos maitre ont dit que og était l’esclave d’avraham et c’est lui qui l’a circoncis, c’est pour cela que moshe avait peur de lui car il pensait que le merite de la circoncision le protegeait.

פרקי דרבי אליעזר (היגר) - "חורב" פרק טז

והיה עבדו אליעזר, ומהיכן היה עבדו אלא שכיון שיצא מאור כשדים באו כל גדולי הדור ליתן לו מתנות ולקח נמרוד עבדו אליעזר ונתנו לו עבד עולם, וכשגמל חסד ליצחק הוציאו לחירות ונתן לו הב"ה שכרו בעולם הזה וקיימו למלך והוא עוג מלך הבשן

Et son esclave etait eliezer, mais comment est il devenu son esclave, c’est lorsque nimord a vu qu’avraham était sorti indemne de feu de casdim, tous les rois lui ont donne des cadeaux. Et nimrod lui a donne son esclave eliezer en cadeau, lorsqu’il s’est occupe du mariage de itshak, avraham l’a libere, et le saint beni soit il lui adonne son salaire dans ce monde et il en a fait un roi, et c’est lui og meleh habashan

Texte 5

ר' בנאה הוה קא מציין מערתא כי מטא למערתא דאברהם אשכחיה לאליעזר עבד אברהם דקאי קמי בבא א"ל מאי קא עביד אברהם א"ל גאני בכנפה דשרה וקא מעיינא ליה ברישיה

§ Having mentioned Rabbi Bena’a, the Gemara relates an incident in which he was involved. Rabbi Bena’a was marking burial caves for the purpose of helping to prevent the contracting of ritual impurity. When he arrived at the cave of Abraham, i.e., the Cave of Machpelah, he encountered Eliezer, the servant of Abraham, who was standing before the entrance. Rabbi Bena’a said to him: What is Abraham doing at this moment? Eliezer said to him:He is lying in the arms of Sarah, and she is examining his head.

א"ל זיל אימא ליה בנאה קאי אבבא א"ל ליעול מידע ידיע דיצר בהאי עלמא ליכא עייל עיין ונפק

Rabbi Bena’a said to him: Go tell him that Bena’a is standing at the entrance, so that he should assume an appropriate position to receive a visitor. Eliezer said to him: Let him, i.e., Rabbi Bena’a, enter, since it is known that there is no evil inclination in this higher world, so it is not inappropriate for Rabbi Bena’a to see Abraham and Sarah in this position. He entered, examined the cave in order to measure it, and exited.

Texte 6

Les fuyards vinrent en apporter la nouvelle à Abram l'Hébreu. Celui-ci demeurait dans les plaines de Mamré l'Amorréen, frère d'Echkol et d'Aner, lesquels étaient les alliés d'Abram. 14 Abram, ayant appris que son parent était prisonnier, arma ses fidèles, enfants de sa maison, trois cent dix huit, et suivit la trace des ennemis jusqu'à Dan. 15 Il se glissa sur eux la nuit avec ses serviteurs, les battit et les poursuivit jusqu'à Hoba, qui est à gauche de Damas. 16 Il reprit tout le butin, ramena aussi Loth son parent, avec ses biens, et les femmes et la multitude. 17 Le roi de Sodome sortit à sa rencontre, comme il revenait de défaire Kedorlaomer et les rois ses auxiliaires, vers la vallée de Chavé, qui est la vallée Royale. 18 Melchisédec, roi de Salem, apporta du pain et du vin: il était prêtre du Dieu suprême. 19 Il le bénit, en disant: "Béni soit Abram de par le Dieu suprême, auteur des cieux et de la terre!20 Et béni le Dieu suprême d'avoir livré tes ennemis en ta main! Et il lui donna la dîme de tout le butin. 21 Le roi de Sodome dit à Abram: "Donne-moi les personnes, et les biens garde-les pour toi.22 Abram répondit au roi de Sodome: "Je lève la main devant l'Éternel, qui est le Dieu suprême, auteur des cieux et de la terre; 23 et je jure que fût-ce un fil, fût-ce la courroie d'une sandale, je ne prendrai rien de ce qui est à toi; que tu ne dises pas: "C'est moi qui ai enrichi Abram! 24 Loin de moi! Si ce n'est ce qu'ont déjà mangé ces jeunes gens, et la part des hommes qui m'ont accompagné; Aner, Echkol et Mamré, que ceux-là prennent leurs parts."

Rashi

Le fuyard vint Selon le sens littéral, c’est ‘Og, rescapé du combat, celui dont il est question dans : « de fait, ‘Og seul, roi du Bachan, était resté des derniers Refaïm » (Devarim 3, 11). Amrafèl et ses alliés l’avaient épargné lorsqu’ils ont défait les Refaïm à ‘Achteroth-Qarnayim (Midrach tan‘houma ‘Houqath 25). Quant à Beréchith raba (42, 8. Voir aussi Nidda 61a), il explique que c’était ‘Og, en tant que survivant de la génération du déluge. C’est pourquoi il est écrit : « des derniers Refaïm », de la même manière qu’il est indiqué : « les Nefilim [synonyme de « Refaïm » selon Beréchith raba 26] étaient sur la terre » (supra 6, 4). Il espérait, [en lui annonçant la capture de Lot et en l’incitant ainsi à entrer en guerre à son tour], qu’Avram serait tué à la guerre et qu’il pourrait alors épouser Sara (Beréchith raba 42, 8).

Ses fidèles (‘hanikhaw – littéralement : « ceux qu’il avait formés ») Le mot est écrit ‘hanikho, [sans yod, comme s’il était au singulier] : « celui qu’il avait formé », à savoir Eli’èzer, qu’il avait formé à l’accomplissement des mitswoth. Le mot, soit qu’on l’applique à quelqu’un, soit qu’on l’applique à un objet, contient l’idée d’utilisation pour la première fois à la fonction qui leur est propre. Comme dans : « éduque (‘hanokh) l’enfant » (Michlei 22, 6), « l’inauguration (‘hanoukath) de l’autel » (Bamidbar 7, 84), « l’inauguration (‘hanoukath) de la maison » (Tehilim 30, 1). En français : « initier ».

Trois cent dix-huit Nos rabbins ont enseigné : Eli‘èzèr était seul, mais la guematria (valeur numérique des lettres) de son nom est trois cent dix-huit (Beréchith raba 42, 2, Nedarim 32a).

La vallée du roi Le Targoum Onqelos traduit par : « la piste de course du roi ». On y trouvait une piste de trente qona de longueur, réservée aux divertissements du roi. Autre midrach : la vallée où toutes les nations s’étaient « unies » et avaient pris pour roi Avram, en tant que prince de Dieu et en tant que chef (Beréchith raba 43, 5).

je ne prendrai rien de ce qui est à toi Et si tu devais me proposer de me payer sur tes propres trésors, je n’accepterais rien non plus.

Que tu ne dises pas Car le Saint béni soit-Il m’a promis de m’enrichir, ainsi qu’il est écrit : « Je te bénirai » (supra 12, 2, voir Rachi ibid.).

Deut 10

A cette même époque, l'Éternel distingua la tribu de Lévi, en la chargeant de porter l'arche de la divine alliance, de faire en permanence le service du Seigneur et de donner la bénédiction en son nom, comme elle l'a fait jusqu'à ce jour. 9 C'est pourquoi Lévi n'a reçu part ni héritage avec ses frères: c'est Dieu qui est son héritage, ainsi que l'Éternel, ton Dieu, le lui a déclaré)

Deut 9

Ne dis pas en ton cœur, lorsque l'Éternel, ton Dieu, les aura ainsi écartés de devant toi: "C'est grâce à mon mérite que l'Éternel m'a introduit dans ce pays pour en prendre possession," quand c'est à cause de la perversité de ces peuples que l'Éternel les dépossède à ton profit. 5 Non, ce n'est pas à ton mérite ni à la droiture de ton cœur que tu devras la conquête de leur pays: c'est pour leur iniquité que l'Éternel, ton Dieu, dépossède ces peuples à ton profit, et aussi pour accomplir la parole qu'il a jurée à tes pères, à Abraham, à Isaac et à Jacob.

Baba batra 10b

נענה רבי יהושע ואמר צדקה תרומם גוי אלו ישראל דכתיב ומי כעמך ישראל גוי אחד וחסד לאומים חטאת כל צדקה וחסד שאומות עובדי כוכבים עושין חטא הוא להן שאין עושין אלא כדי שתמשך מלכותן שנאמר (דניאל ד, כד) להן מלכא מלכי ישפר עליך וחטיך בצדקה פרוק ועויתך במיחן עניין הן תהוי ארכא לשלותיך וגו'

Rabbi Yehoshua answered Rabban Yoḥanan ben Zakkai’s challenge to interpret the verse and said: “Righteousness exalts a nation”; these are the people of Israel, as it is written: “And who is like your people Israel, one nation on the earth.” “But the kindness of the peoples is sin” means that all the acts of charity and kindness that the nations of the world perform iscounted as a sin for them, since they perform them only to perpetuate their dominion, as it is stated by Daniel to Nebuchadnezzar: “Therefore, O king, let my counsel be acceptable to you, and break off your sins by charity, and your iniquities by showing mercy to the poor; that there may be an extension of your serenity” (Daniel 4:24). Since this is the argument that persuaded Nebuchadnezzar, it would appear that his actual motive was his own benefit.