©2018 by Uriel Aviges.

  • Rav Uriel Aviges

Emor 5777

Updated: Sep 27, 2018




Les documents

Parasha levitique 21

L'Éternel dit à Moïse: "Parle aux pontifes, fils d'Aaron, et dis-leur: Nul ne doit se souiller par le cadavre d'un de ses concitoyens, 2 si ce n'est pour ses parents les plus proches: pour sa mère ou son père, pour son fils ou sa fille, ou pour son frère; 3 pour sa sœur aussi, si elle est vierge, habitant près de lui, et n'a pas encore appartenu à un homme, pour elle il peut se souiller. 4 Il ne doit pas se rendre impur, lui qui est maître parmi les siens, de manière à s'avilir.

Genese 11 30

Tharé engendra Abram, Nacor et Harân; Harân engendra Loth, 28 Harân mourut du vivant de Tharé son père, dans son pays natal, à Our-Kasdim. 29 Abram et Nacor se marièrent. La femme d'Abram avait nom Sarai, et celle de Nacor, Milka, fille de Harân, le père de Milka et de Yiska. 30 Saraï était stérile, elle n'avait point d'enfant. 31 Tharé emmena Abram son fils, Loth fils de Harân son petit fils, et Saraï sa bru, épouse d'Abram son fils; ils sortirent ensemble d'OurKasdim pour se rendre au pays de Canaan, allèrent jusqu'à Harân et s'y fixèrent. 32 Les jours de Tharé avaient été de deux cent cinq ans lorsqu’il mourut à Harân.

Rashi

Tèra‘h mourut à ‘Haran Après le départ d’Avram de ‘Haran et son arrivée dans le pays de Kena‘an, où il était resté plus de soixante ans. Il est écrit, en effet : « et Avram était âgé de soixante-quinze ans lorsqu’il sortit de ‘Haran » (infra 12, 4). Etant donné que Tèra‘h avait soixante-dix ans à la naissance d’Avram, il en avait par conséquent cent quarante-cinq quand Avram a quitté ‘Haran. Il lui restait donc encore de nombreuses années à vivre. Pourquoi alors la Tora situe-t-elle la mort de Tèra‘h avant le départ d’Avraham ? C’est pour ne pas trop faire ressortir ces faits et que l’on ne dise pas : « Avram n’a pas accompli le devoir d’honorer son père, car il l’a abandonné âgé et il est parti ! » Voilà pourquoi le texte le présente dès à présent pour « mort » (Beréchith raba 39, 7). Les scélérats, en effet, sont appelés des « morts » déjà de leur vivant, et les justes, même après leur mort, continuent d’être appelés des « vivants », ainsi qu’il est écrit : « Benayahou fils de Yehoyada, fils d’un homme vivant » (II Chemouel 23, 20, voir Berakhoth 18a).

Genese 15 15

15 Pour toi, tu rejoindras paisiblement tes pères; tu seras enterré après une vieillesse heureuse. 16

Rashi

Tes pères Son père pratiquait l’idolâtrie, et Dieu lui annonce qu’il le rejoindra. Cela t’apprend que Tèra‘h s’était repenti (Beréchith raba 38, 12).

Eruvin 22a

Raba explained: With him who can bring himself to be cruel to his children and household like a raven,3 as was the case with4 R. Adda b. Mattenah. He was about to go away to a schoolhouse when his wife said to him, ‘What shall I do with your children?’ — ‘Are there’, he retorted: ‘no more5 herbs6 in the marsh?’

Guittin 6b

For it was he who sent a statement to Rab Judah, [running,] 'Jews who come from there [Babylon] to here [Eretz Israel] fulfil in their own persons the words of the Scripture: They have given a boy for a harlot and sold a girl for wine and have drunk (Joel IV, 3. [He disapproved of the practice of Babylonian students marrying before graduation and then betaking themselves to the Palestinian schools for the completion of their studies, leaving their wives and children in utter destitution. (V. Nashi and Tosaf.)]

ספר מסילת ישרים פרק טו

ויקר מן הכל הוא ההתבודדות, כי כמו שמסיר מעיניו עניני העולם כן מעביר חמדתם מלבו, וכבר הזכיר דוד המלך עליו השלום בשבח ההתבודדות ואמר (תהלים נה): מי - יתן - לי אבר כיונה וגו' הנה ארחיק נדוד אלין במדבר סלה. והנביאים, אליהו ואלישע, מצאנו היותם מיחדים מקומם אל ההרים מפני התבודדותם. והחכמים החסידים הראשונים ז"ל הלכו בעקבותיהם, כי מצאו להם זה האמצעי היותר מוכן לקנות שלימות הפרישות, למען אשר לא יביאום הבלי חביריהם לההביל גם הם כמותם.

Et la chose la plus precieuse c’est la solitude, car en se separant du monde il suprime du meme coups ses desirs de son cœur. Et le roi david a parle de l’importance de la solitude lorsqu’il a dit «"Ah! me dis-je, que n’ai-je des ailes comme la colombe? Je m’envolerais pour établir [ailleurs] ma demeure. 8 Oui, je fuirais au loin, je chercherais un asile dans le désert; Sélah! » et les prophetes elyahou et elisha avait pour residence premiere les montagnes pour s’assurer de la solitude, et les sages et les peiux anciens suivaient leur conduite, car il savait que c’était la meilleur manière d’atteindre la perfection..

Yomah 18

 ON THE EVE OF THE DAY OF ATONEMENT IN THE MORNING: A Tanna taught: Also the he-goats. Why has our Tanna not taught he-goats? — Since they are meant for sin[-offerings], he might feel discouraged. If it be so: does not a bullock,19 too, come for a sin[-offering]? — Since that comes for himself and his brethren the priests, [there is this advantage] that if there be one among his brethren the priests with whom there is something the matter, he would know it and bring him back to repentance, but would he know that with all Israel? Rabina said: This is what the popular proverb means: If your sister's son has been appointed a constable, look out that you pass not before him in the street.20 (20) Because he knows all your affairs and he may blackmail you.)

Chabat 139

R. Melai also said: As a reward for, and when he seeth thee, he shall be glad in his heart,28  he was privileged to wear the breastplate of judgment upon his heart

Avot 1 12

HILLEL USED TO SAY: BE THOU OF THE DISCIPLES OF AARON, LOVING PEACE AND PURSUING PEACE,46 [BE THOU47 ] ONE WHO LOVETH [ONE'S FELLOW.] CREATURES AND BRINGETH THEM NIGH TO THE TORAH

Sur Lévi, il s'exprima ainsi: "Tes toummîm et tes ourîm à l'homme qui t'est dévoué; que tu as éprouvé à Massa, gourmandé pour les eaux de Meriba; 9 qui dit de son père et de sa mère: "Je ne les considère point ", qui n'a pas égard à ses frères et ne connaît pas ses enfants. Uniquement fidèle à ta parole, gardien de ton alliance, 10 ils enseignent tes lois à Jacob et ta doctrine à Israël; présentent l'encens devant ta face, et l'holocauste sur ton autel

Rashi

Qui dit de son père et de sa mère : Je ne l’ai pas vu Lorsqu’ils ont péché avec le veau d’or et que j’ai dit : « Qui est pour Hachem, à moi ! » (Chemoth 32, 26), se sont rassemblés vers moi tous les enfants de Léwi. Je leur ai ordonné de tuer [chacun] le père de sa mère, s’il était un yisrael, ou son frère utérin, ou le fils de sa fille, et ils l’ont fait. Et il est impossible d’expliquer « son père » au sens littéral, ni « ses frères » comme étant ceux issus du même père, ni « ses enfants » au sens littéral, puisqu’ils étaient lewiim et que pas un seul des membres de la tribu de Léwi n’a péché, comme il est écrit : « “tous” les fils de Léwi » (ibid.).

Exode 29

Il leur dit: "Ainsi a parlé l'Éternel, Dieu d'Israël: ‘Que chacun de vous s'arme de son glaive! passez, repassez d'une porte à l'autre dans le camp et immolez, au besoin, chacun son frère, son ami, son parent!’ 28 Les enfants de Lévi se conformèrent à l'ordre de Moïse; et il périt dans le peuple, ce jour-là, environ trois mille hommes. 29 Moïse dit: "Consacrez-vous dès aujourd'hui à l'Éternel, parce que chacun l'a vengé sur son fils, sur son frère et que ce jour vous a mérité sa bénédiction."

Rashi

Emplissez votre main Vous qui les tuez, c’est par cela que vous entrerez en fonctions en tant que kohanim de Hachem. [Sur la signification de l’expression : « emplissage de la main », voir Rachi sous supra 28, 41.]

Chaque homme Parmi vous est entré en fonctions en tuant son fils et son frère.