• Rav Uriel Aviges

Vaera 5777



Les documents

L'Éternel dit à Moïse: "Rends toi chez Pharaon; car moi même j'ai appesanti son cœur et celui de ses serviteurs, à dessein d'opérer tous ces prodiges autour de lui 2 et afin que tu racontes à ton fils, à ton petit-fils, ce que j'ai fait aux Égyptiens et les merveilles que j'ai opérées contre eux; vous reconnaîtrez ainsi que je suis l'Éternel." 3 Moïse et Aaron se rendirent chez Pharaon et lui dirent "Ainsi parle l'Éternel, Dieu des Hébreux: ‘Jusqu'à quand refuseras tu de fléchir devant moi? Laisse partir mon peuple, pour qu'il m'adore! 4 Que si tu refuses de laisser partir mon peuple, je susciterai demain des sauterelles dans ton territoire.

Rashi :

Ce que j’ai accompli (hith‘alalti) Je me suis joué, comme dans : « parce que tu t’es jouée (hith‘alalt) de moi » (Bamidbar 22, 29) ; « comme il s’est joué (hith‘alél) d’eux » (I Chemouel 6, 6), à propos de l’Egypte. Le mot hith‘alalti ne peut pas avoir le sens d’action ou d’exploit, car le texte aurait dû porter, dans ce cas : ‘olalti, comme dans : « tu leur as fait (‘olél) comme tu m’as fait (‘olalta) » (Eikha 1, 22) et : « ce qui m’a été fait (‘olal) » (Eikha 1, 12).

Mishlei 3 33

 Se trouve-t-il en présence de railleurs, il leur oppose la raillerie, mais il accorde sa bienveillance aux humbles.

Avodah zarah 3b

Because the Holy One, blessed be He, does not deal imperiously with His creatures.17  And why does He term it an easy command? — Because it does not affect one's purse.) Straightaway will every one of them betake himself and go and make a booth on the top of his roof; but the Holy One, blessed be He, will cause the sun to blaze forth over them as at the Summer Solstice.18  and every one of them will trample down his booth and go away, as it is said, Let us break their bands asunder, and cast away their cords from us.19  (But you have just said 'The Holy One, blessed be He, does not deal imperiously with his creatures? — True! but with the Israelites, too, it occasionally happens that the summer solstice extends till the Festival [of Tabernacles] and they are vexed [by the heat].1  But does not Raba say: He who is vexed thereby is freed from dwelling in the Sukkah?2  — Granted, they would [in such circumstances] be freed, but would Israelites contemptuously trample it down?) Thereupon the Holy One, blessed be He, will laugh at them, as it is said, He that sitteth in heaven laugheth.3  Said R. Isaac: 'Only on that day is there laughter for the Holy One, blessed be He!' Some connected that comment of R. Isaac with the following teaching: R. Jose says, In time to come idol-worshippers will come and offer themselves as proselytes. But will such be accepted? Has it not been taught4  that in the days of the Messiah proselytes will not be received; likewise were none received in the days of David or of Solomon? — Well, they will be self-made proselytes,5  and will place phylacteries on their foreheads and on their arms, fringes in their garments, and a Mezuzah on their doorposts, but when the battle of Gog-Magog will come about6  they will be asked, 'For what purpose have you come?' and they will reply: 'Against God and His Messiah' as it is said, Why are the nations in an uproar, and why do the peoples mutter in vain, etc.7  Then each of the proselytes will throw aside his religious token and get away, as it is said, Let us break their bands asunder,8  and the Holy One, blessed be He, will sit and laugh, as it is said: He that sitteth in heaven laugheth.9  [It was on this that] R. Isaac remarked that there is no laughter for the Holy One, blessed be He, except on that day. But is there not, indeed? Yet Rab Judah said in the name of Rab: 'The day consists of twelve hours; during the first three hours the Holy One, blessed be He, is occupying Himself with the Torah, during the second three He sits in judgment on the whole world, and when He sees that the world is so guilty as to deserve destruction, He transfers Himself from the seat of Justice to the seat of Mercy;10  during the third quarter, He is feeding the whole world, from the horned buffalo to the brood of vermin; during the fourth quarter He is sporting with the leviathan,11  as it is said, There is leviathan, whom Thou hast formed to sport therewith'?12  Said R. Nahman b. Isaac: Yes, He sports with His creatures, but does not laugh at His creatures except on that day.13

Guides des egares 2 29

Il est possible, au contraire, qu'il ait voulu dire par là que la dis position physique qui devra alors produire ces circonstances promises (par le prophète) est créée depuis les six jours de la création ; ce qui est vrai. Si j'ai dit que rien ne changera sa nature, de manière à rester dans cet état altéré, ç'a été uniquement pour faire mes ré serves au sujet des miracles; car, quoique le bâton (de Moïse) se fût changé en serpent et l'eau en sang, et que la main pure et glorieuse fût devenue blanche (par la lèpre), sans que cela fût le résultat d'une cause naturelle, ces circonstances pourtant et d'autres semblables ne durèrent point et ne devinrent point une autre nature; et on a dit au contraire : Le monde suit sa marche habituelle^. Telle est mon opinion, et c'est là ce qu'il faut croire. A la vérité, les docteurs se sont exprimés sur les miracles d'une manière fort extraordinaire, dans un passage que tu trouveras dans le Beréschith rabbâ et dans le Midrasch Kohéleth. Mais l'idée qu'ils ont voulu exprimer est celle-ci (2> : que les miracles sont aussi, en quelque sorte, dans la nature; car, disent-ils, lorsque Dieu créa cet univers et qu'il y mit ces dispositions physiques, il mit aussi dans ces dispositions (la faculté) de faire naître tous les miracles survenus au moment même où ils sont réellement survenus <3). Le signe du prophète (selon cette opinion) consiste en ce que Dieu lui fait connaître le temps où il doit annoncer tel événement W et où telle chose recevra telle action, selon ce qui a  été mis dans sa nature dès le principe de sa création. S'il en est réellement ainsi , cela donne une haute idée de l'auteur de ce passage et nous montre qu'il trouvait extrêmement difficile (d'admettre) (') qu'une disposition physique (quelconque) pût être changée après l’œuvre de la création (2), ou qu'il pût survenir une autre volonté (divine) après que tout a été ainsi fixé P). Son opinion parait être, par exemple, qu'il a été mis dans la nature de l'eau d'être continue et de couler toujours de haut en bas, excepté à l'époque où les Égyptiens seraient submergés; alors seulement l'eau devait se diviser '*). Ainsi je t'ai fait remarquer quel est le véritable esprit du passage en question, et que tout cela (a été dit) pour éviter d'admettre la rénovation de quoi que ce soit (dans la nature). Voici ce qu'on y dit: « Rabbi Jonathan dit : Dieu avait fait des conditions avec la mer, pour qu'elle se divisât devant les Israé lites; c'est là ce qui est écrit: lin1»1? •■• atS"!, lamer retourna, vers le matin, à sa première condition (Exode, XIV, 27). R. Jérémie, fils d'EIéazar, dit : Ce ne fut pas seulement avec la mer que Dieu fit des conditions, mais avec tout ce qui fut créé dans les six jours de la Création ; tel est le sens de ces mots : Ce sont mes mains qui ont déployé les deux, et j'ai ordonné à toute leur armée (Isaïe, XLV, 12). J'ai ordonné à la mer de se diviser, au feu de ne pas nuire à Hanania, Mischaël et Asaria, aux lions de ne pas faire de mal à Daniel, à la baleine de vomir Jonas. » Et c'est d'une manière analogue qu'il faut expliquer les autres (miracles).

Meguilah 23: R. Assi said: The synagogues of Babylon have been built with a stipulation,3 and even so they must not be treated with levity. What [for instance] is this? — Doing calculations [for business purposes] in them. R. Assi said: A synagogue in which people make calculations is used for keeping a dead body in over night. You actually think it is used for keeping a dead body in? — Is there no way otherwise? But [say] in the end a meth mizwah4 will be kept there over night”

rambam

No lightheadedness - i.e., jests, frivolity, and idle conversation - should be seen in a synagogue. We may not eat or drink inside [a synagogue], nor use [a synagogue] for our benefit, nor stroll inside one. On a sunny [day], one should not enter [a synagogue to seek shade] from the sun, and on a rainy [day], [one should not enter a synagogue to seek shelter] from the rain. [However,] the sages and their students are permitted to eat and drink in a synagogue because of the difficulty [observing the prohibition would cause them].

It is forbidden to calculate accounts in [a synagogue], unless the accounts are connected with a mitzvah: for example, the collection of charity, the redemption of captives, or the like

Exode 1

Or, les enfants d'Israël avaient augmenté, pullulé, étaient devenus prodigieusement nombreux et ils remplissaient la contrée. 8 Un roi nouveau s'éleva sur l'Égypte, lequel n'avait point connu Joseph. 9 Il dit à son peuple: "Voyez, la population des enfants d'Israël surpasse et domine la nôtre. 10 Eh bien! usons d'expédients contre elle; autrement, elle s'accroîtra encore et alors, survienne une guerre, ils pourraient se joindre à nos ennemis, nous combattre et sortir de la province."

Rashi

Il montera depuis le pays Contre notre gré

il se leva un roi nouveau Rav et Chemouel sont en désaccord. L’un dit qu’il faut prendre le mot : « nouveau » au sens littéral, l’autre qu’il a changé ses décrets (Sota 11a).

Qui ne connaissait pas Yossef Il a feint de ne l’avoir pas connu (ibid)

Genese 47 10

Jacob salua Pharaon et se retira de devant lui.

Rashi

Ya’aqov bénit Pharaon Comme il est d’usage quand on prend congé d’une haute personnalité : on la bénit et on lui demande la permission de se retirer. Et quelle bénédiction lui a-t-il transmise ? Que les eaux du Nil montent à ses pieds, car l’Egypte ne reçoit pas d’eau de pluie. C’est le Nil qui l’arrose grâce à ses crues. A partir du moment où il a été ainsi béni, toutes les fois que Pharaon est venu se placer au bord du Nil, ses eaux sont montées à sa rencontre et ont irrigué le pays (Midrach tan‘houma Nasso 26).

Chemot 7

 L'Éternel dit à Moïse: "Le cœur de Pharaon est opiniâtre, il refuse de laisser partir le peuple. 15 Va trouver Pharaon le matin, comme il se dirigera vers les eaux; tu te tiendras sur son passage, au bord du fleuve et cette verge qui a été changée en serpent, tu l'auras à la main. 16 Et tu lui diras: ‘L'Éternel, Divinité des Hébreux, m'avait délégué vers toi pour te dire: Renvoie mon peuple et qu'il m'adore au désert; or, tu n'as pas obéi jusqu'à présent.

rashi

Voici, il sort vers l’eau Pour ses besoins naturels. Car il se faisait passer pour une divinité, assurant qu’il n’avait pas de besoins. Aussi se levait-il de bonne heure pour aller les faire dans le Nil (Chemoth raba).

Elles seront changées en sang Parce qu’il ne tombe pas de pluie en Egypte et que c’est le Nil qui, par ses crues, irrigue le pays, de sorte que les Egyptiens lui vouent un culte. Voilà pourquoi Hachem a commencé par frapper leur idole, avant de les frapper eux-mêmes

10 views

©2018 by Uriel Aviges.