• Rav Uriel Aviges

Bechalah 5777



Les documents

Or, lorsque Pharaon eut laissé partir le peuple, Dieu ne les dirigea point par le pays des Philistins, lequel est rapproché parce que Dieu disait: "Le peuple pourrait se raviser à la vue de la guerre et retourner en Égypte." 18 Dieu fit donc dévier le peuple du côté du désert, vers la mer des Joncs et les enfants d'Israël partirent armes du pays d'Égypte. 19 Moïse emporta en même temps les ossements de Joseph car celui-ci avait formellement adjuré les enfants d'Israël, en disant: "Dieu ne manquera pas de vous visiter et alors vous emporterez mes os de ce pays." 20 Ils décampèrent de Soukkoth et vinrent camper à Ètham, à l'extrémité du désert.

Rachi

Qui est proche Et il était facile de retourner en Egypte par le même chemin. Il existe à ce sujet beaucoup de midrachim.

Lorsqu’ils verront la guerre Comme celle dont il est question dans : « Le ‘Amaléqi et le Kena‘ani… descendirent, les battirent… » (Bamidbar 14, 45). S’ils avaient emprunté la route directe, ils auraient rebroussé chemin. Déjà, en utilisant un chemin détourné, ils ont dit : « Donnons-nous un chef et retournons en Egypte ! » (Bamidbar 14, 4). Qu’aurait-ce été s’ils avaient pris la route directe ! (Mekhilta).

De peur que le peuple ne se ravise Et, se mettant à réfléchir sur son départ, ne décide de retourner en Egypte.

Il fit faire un détour Il leur fit faire un détour par rapport à la route directe en leur faisant prendre une voie détournée.

Mer des Joncs Comme : « vers » la mer des Joncs. Le mot souf désigne un marais où poussent des roseaux, comme dans : « elle [le] plaça dans les roseaux » (supra 2, 3), ou dans : « roseaux et joncs sont flétris » (Yecha’ya 19, 6).

Et équipés (‘hamouchim) Le mot ‘hamouchim signifie : « armés » (Mekhilta). Etant donné que Hachem leur a fait traverser un désert, Il les a fait voyager en armes. S’ils étaient passés par une région habitée, Il ne les aurait pas ainsi équipés, mais Il leur aurait fourni ce qu’il faut à des voyageurs qui se déplacent d’une endroit à un autre et qui achètent ce dont ils ont besoin. Mais pour traverser un désert, on a besoin de s’équiper. Ce verset a été inséré pour nous permettre de comprendre la suite des événements, la guerre de ‘Amaleq et celles de Si‘hon, de ‘Og et de Midyan : Comment ont-ils pu, s’ils ne portaient pas d’armes, les battre « à la pointe de l’épée » (infra 17, 13) ? On trouve le même mot dans : « Et vous, vous passerez armés » (Yehochou‘a 1, 14). Le Targoum Onqelos emploie le même mot que dans le verset : « Il arma ses élèves » (Beréchith 14, 14). Autre explication du mot ‘hamouchim : Ils sont sortis d’Egypte à raison de un sur cinq (‘hamicha), les quatre cinquièmes étant morts pendant les trois jours de ténèbres (Mekhilta).

L’Éternel parla ainsi à Moïse: 2 "Dis aux enfants d'Israël de remonter et de camper en face de Pi-Hahiroth, entre Migdol et la mer; devant Baal-Cefôn, à l'opposite, vous camperez au bord de la mer. 3 Pharaon se dira que les enfants d'Israël sont égarés dans ce pays; que le désert les emprisonne. 4 Et je raffermirai le cœur de Pharaon et il les poursuivra; puis j'accablerai de ma puissance Pharaon avec toute son armée et les Égyptiens apprendront que je suis l'Éternel." Ils obéirent. 5 On rapporta au roi d'Égypte que le peuple s'enfuyait. Alors les dispositions de Pharaon et de ses serviteurs changèrent à l'égard de ce peuple et ils dirent: "Qu'avons-nous fait là, d'affranchir les Israélites de notre sujétion!" 6 Il fit atteler son char, emmena avec lui son peuple, 7 prit six cents chars d'élite et tous les chariots d'Égypte, tous couverts de guerriers. 8 L'Éternel fortifia le cœur de Pharaon, roi d'Égypte, qui se mit à la poursuite des enfants d'Israël.

 Comme Pharaon approchait, les enfants d'Israël levèrent les yeux et voici que l'Égyptien était à leur poursuite; remplis d'effroi, les Israélites jetèrent des cris vers l'Éternel. 11 Et ils dirent à Moïse: "Est-ce faute de trouver des sépulcres en Égypte que tu nous as conduits mourir dans le désert? Quel bien nous as-tu fait, en nous tirant de l'Égypte? 12 N'est-ce pas ainsi que nous te parlions en Égypte, disant: ‘Laisse-nous servir les Égyptiens?’ De fait, mieux valait pour nous être esclaves des Égyptiens, que de périr dans le désert."

 Amalec survint et attaqua Israël à Refidim. 9 Moïse dit à Josué: "Choisis des hommes et va livrer bataille à Amalec; demain, je me tiendrai au sommet de cette colline, la verge divine à la main." 10 Josué exécuta ce que lui avait dit Moïse, en livrant bataille à Amalec, tandis que Moïse, Aaron et Hour montèrent au haut de la colline. 11 Or, tant que Moïse tenait son bras levé, Israël avait le dessus; lorsqu'il le laissait fléchir, c'est Amalec qui l'emportait. 12 Les bras de Moïse s'appesantissant, ils prirent une pierre qu'ils mirent sous lui et il s'assit dessus; Aaron et Hour soutinrent ses bras, l'un de çà, l'autre de là et ses bras restèrent fermes jusqu'au coucher du soleil. 13 Josué triompha d'Amalec et de son peuple, à la pointe de l'épée. 14

Bamidbar 14

 Alors toute la communauté se souleva en jetant des cris, et le peuple passa cette nuit à gémir. 2 Tous les enfants d'Israël murmurèrent contre Moïse et Aaron, et toute la communauté leur dit: "Que ne sommes-nous morts dans le pays d'Egypte, ou que ne mourons-nous dans ce désert! 3 Et pourquoi l'Éternel nous mène-t-il dans ce pays-là, pour y périr par le glaive, nous voir ravir nos femmes et nos enfants? Certes, il vaut mieux pour nous retourner en Egypte." 4 Et ils se dirent l'un à l'autre: "Donnons-nous un chef, et retournons en Egypte!" 5 Moïse et Aaron tombèrent sur leur face devant toute l'assemblée réunie des enfants d'Israël….

Pour mon serviteur Caleb, attendu qu'il a été animé d'un esprit différent et m'est resté pleinement fidèle, je le ferai entrer dans le pays où il a pénétré, et sa postérité le possédera. 25 Or, l'Amalécite et le Cananéen occupent la vallée: demain, changez de direction et partez pour le désert, du côté de la mer des Joncs."

Moïse rapporta ces paroles à tous les enfants d'Israël; et le peuple s'en affligea fort. 40 Puis, le lendemain de bon matin, ils se dirigèrent vers le sommet de la montagne, disant: "Nous sommes prêts à marcher vers le lieu que l'Éternel a désigné, car nous avons péché." 41 Moïse leur dit: "Pourquoi transgressez-vous la parole de l'Éternel? Cela ne vous réussira point! 42 N'y montez pas, car l'Éternel n'est pas au milieu de vous; ne vous livrez pas aux coups de vos ennemis. 43 Car l'Amalécite et le Cananéen sont là sur votre chemin, et vous tomberiez sous leur glaive; aussi bien, vous vous êtes éloignés de l'Éternel, l'Éternel ne sera point avec vous!" 44 Mais ils s'obstinèrent à monter au sommet de la montagne; cependant, ni l'arche d'alliance du Seigneur ni Moïse ne bougèrent du milieu du camp. 45 L'Amalécite et le Cananéen, qui habitaient sur cette montagne, en descendirent, les battirent et les taillèrent en pièces jusqu'à Horma.

La femme jugea que l'arbre était bon comme nourriture, qu'il était attrayant à la vue et précieux pour l'intelligence; elle cueillit de son fruit et en mangea; puis en donna à son époux, et il mangea. 7 Leurs yeux à tous deux se dessillèrent, et ils connurent qu'ils étaient nus; ils cousirent ensemble des feuilles de figuier, et s'en firent des pagnes. 8 Ils entendirent la voix de l'Éternel-Dieu, parcourant le jardin du côté d'où vient le jour. L'homme et sa compagne se cachèrent de la face de l'Éternel-Dieu, parmi les arbres du jardin. 9 L'Éternel-Dieu appela l'homme, et lui dit: "Où es-tu?" 10 Il répondit: "J'ai entendu ta voix dans le jardin; j'ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché." 11 Alors il dit: "Qui t'a appris que tu étais nu? Cet arbre dont je t'avais défendu de manger, tu en as donc mangé?

Rashi

Leurs yeux s’ouvrirent Sous le rapport de l’intelligence, et non de la vue elle-même, comme le prouve la fin du verset :

« ils surent qu’ils étaient nus ». « ils surent qu’ils étaient nus ». L’aveugle aussi sait qu’il est nu ! Que veut dire alors : « ils surent qu’ils étaient nus » ? Ils ne détenaient qu’une seule mitswa, et ils s’en sont « dénudés » (Beréchith raba 19, 6).

Des feuilles de figuier C’est de cet arbre qu’ils avaient mangé. Ce qui avait causé leur perte leur a apporté aussi le remède (Berakhoth 40a, Sanhèdrin 70b). Tandis les autres arbres les ont empêchés de prendre leurs feuilles. Et pourquoi cet arbre n’est-il pas nommé en toutes lettres ? C’est parce que le Saint béni soit-Il n’aime humilier aucune de Ses créatures, et afin que les hommes ne lui fassent pas honte en disant : « Voici celui à cause duquel le monde a été puni ! » (Midrach tan‘houma Wayéra 14).

Et le serpent était rusé Quel rapport avec ce qui précède ? On aurait dû tout de suite nous dire : « Il fit pour l’homme et pour sa femme des tuniques de peau. Il les en vêtit » (infra 3, 21) ! Mais cela t’apprend par quelle manigance le serpent s’est attaqué à eux. Il les a vus nus et en train d’avoir des rapports à la vue de tout, et il a eu envie d’elle (Beréchith raba 18, 6).

On passe souvent de l’amour à l’ambition, mais on ne revient guère de l’ambition à l’amour."

François De La Rochefoucauld

 Abraham se leva de bon matin, prit du pain et une outre pleine d'eau, les remit à Agar en les lui posant sur l'épaule, ainsi que l'enfant et la renvoya. Elle s'en alla et s'égara dans le désert de Beer Shava. 15 Quand l'eau de l'outre fut épuisée, elle abandonna l'enfant au pied d'un arbre. 16 EIle alla s'asseoir du côté opposé, à la distance d'un trait d'arc, en se disant: "Je ne veux pas voir mourir cet enfant"; et ainsi assise du côté opposé, elle éleva la voix et pleura. 17 Dieu entendit le gémissement de l'enfant. Un messager du Seigneur appela Agar du haut des cieux et lui dit "Qu'as-tu, Agar? Sois sans crainte, car Dieu a entendu la voix de l'enfant s'élever de l'endroit où il gît. 18 Relève-toi! reprends cet enfant et soutiens-le de la main, car je ferai de lui une grande nation." 19 Le Seigneur lui dessilla les yeux et elle aperçu une source; elle y alla, emplit l’outre d’eau et donna à boire à l’enfant. 20 Dieu fut avec cet enfant et il grandit; il demeura dans le désert, et devint tireur à l’arc. 21 II habita le désert de Pharan et sa mère lui choisit une femme du pays d'Egypte. 22

Rashi

Du pays d’Egypte Du lieu où elle avait grandi (Beréchith raba 53, 15), ainsi qu’il est écrit : « et elle avait une servante égyptienne » (supra 16, 1). Comme le dit le dicton : « Lance en l’air un bâton, il retombera sur sa racine ! ».

It is obligatory to confess the sin in detail [explicitly], as it is said: This people have sinned a great sin, and have made them a god of gold.19 These are the words of R. Judah b. Baba. R. Akiba said: [This is not necessary],20 as it is said: ‘Happy is he whose transgression is covered, whose sin is pardoned.21 Then why did Moses say: ‘And have made them a god of gold’? That is [to be explained] in accord with R. Jannai, for R. Jannai said:22 Moses said before the Holy One, blessed be He: The silver and gold which Thou hast increased unto Israel until they said ‘enough !’23 has caused them to make golden gods.

Yomah 86b

    Two good administrators arose unto Israel, Moses and David. Moses begged: let my sin be written down, as it is said: Because ye believed not in me to sanctify me.24 David begged that his sin be not written down, as it is said; ‘Happy is he whose transgression is forgiven, whose sin is pardoned’. This case of Moses and Aaron may be compared to the case of two women who received in court the punishment of stripes; one had committed an indecent act, the other had eaten the unripe figs of the seventh year.25 Whereupon the woman who had eaten unripe figs of the seventh year said: I beg of you, make known for what offence I26 have been punished with stripes, lest people say: The one woman was punished for the same sin that the other was punished for. They brought unripe fruits of the seventh year, and hanged them on her neck, and they were calling out before her: This woman was punished with stripes because she ate the unripe figs of the seventh year.

"Prends la verge et assemble la communauté, toi ainsi qu'Aaron ton frère, et dites au rocher, en leur présence, de donner ses eaux: tu feras couler, pour eux, de l'eau de ce rocher, et tu désaltéreras la communauté et son bétail." 9 Moïse prit la verge de devant l'Éternel, comme il le lui avait ordonné. 10 Puis Moïse et Aaron convoquèrent l'assemblée devant le rocher, et il leur dit: "Or, écoutez, ô rebelles! Est-ce que de ce rocher nous pouvons faire sortir de l'eau pour vous?" 11 Et Moïse leva la main, et il frappa le rocher de sa verge par deux fois; il en sortit de l'eau en abondance, et la communauté et ses bêtes en burent. 12 Mais l'Éternel dit à Moïse et à Aaron: "Puisque vous n'avez pas assez cru en moi pour me sanctifier aux yeux des enfants d'Israël, aussi ne conduirez-vous point ce peuple dans le pays que je leur ai donné." 13 Ce sont là les eaux de Meriba, parce que les enfants d'Israël contestèrent contre le Seigneur, qui fit éclater sa sainteté par elles

Raba expounded: What is meant by the verse, For I am ready to halt, and my sorrow

 is continually before me?16  Bath Sheba, the daughter of Eliam, was predestined for David from the six days of Creation, but that she came to him with sorrow.17  And the school of R. Ishmael taught likewise: She was worthy [i.e., predestined] for David from the six days of Creation, but that he enjoyed her before she was ripe.18

©2018 by Uriel Aviges.