• Rav Uriel Aviges

Tazria 5776



Les documents

Naaman, général d'armée du roi de Syrie, était un homme considérable et en grande faveur chez son maître, parce que le Seigneur avait donné par lui la victoire à la Syrie; mais cet homme, ce vaillant guerrier, était lépreux. 2 Or, les Syriens, ayant fait une incursion sur le territoire d'Israël, en ramenèrent captive une jeune fille, qui entra au service de l'épouse de Naaman. 3 Elle dit à sa maîtresse: "Ah! Si mon maître s'adressait au prophète qui est à Samarie, certes il le délivrerait de sa lèpre." 4 Naaman vint l'annoncer à son maître, disant: "Voilà ce qu'a dit cette jeune fille, qui est du pays d'Israël." 5 Le roi de Syrie répondit: "Va, pars; je veux envoyer une lettre au roi d'Israël." Et il partit, emportant dix kikkar d'argent, six mille pièces d'or et dix habillements de rechange. 6 Il remit au roi d'Israël la lettre, ainsi conçue: "Au moment où cette lettre te parviendra, sache que j'ai envoyé vers toi Naaman, mon serviteur, pour que tu le délivres de sa lèpre." 7 A la lecture de cette lettre, le roid'Israël déchira ses vêtements et dit: "Suis-je donc un dieu qui fasse mourir et ressuscite, pour que celui-ci me mande de délivrer quelqu'un de sa lèpre? Mais non, sachez-le bien et prenez-y garde, c'est qu'il me cherche querelle." 8 Cependant, Elisée, l'homme de Dieu, ayant appris que le roi d'Israël avait déchiré ses vêtements, fit dire au roi: "Pourquoi as-tu déchiré tes vêtements? Qu'il vienne me trouver, et il saura qu'il est des prophètes en Israël!" 9 Naaman vint avec ses chevaux et son char, et s'arrêta à l'entrée de la demeure d'Elisée. 10 Elisée lui fit dire par un envoyé: "Va te plonger sept fois dans le Jourdain, et ta chair redeviendra nette." 11 Naaman se mit en colère et s'en alla en disant: "Certes, m'étais-je dit, il va sortir, s'arrêter, invoquer le nom de l'Eternel, son Dieu; puis il aurait passé sa main sur la partie malade et guéri le lépreux. 12 Est-ce que l'Amana et le Parpar, ces rivières de Damas, ne valent pas mieux que toutes les eaux d'Israël? Pourquoi, en m'y baignant, ne deviendrais-je pas net?" Et il s'en retournait et partait furieux, 13 quand ses serviteurs s'approchèrent pour l'exhorter et dirent: "Mon père, si le prophète t'avait imposé une chose difficile, ne l'aurais-tu pas faite? Combien plutôt, lorsqu'il te dit: "Baigne-toi, tu seras net!" 14 Il descendit, se plongea dans le Jourdain sept fois, selon la parole de l'homme de Dieu, et sa chair redevint comme la chair d'un jeune enfant: il était rétabli. 15 Il s'en retourna chez l'homme de Dieu avec toute sa suite; arrivé, il se présenta devant lui et dit: "Ah! Certes, je reconnais qu'il n'y a point de dieu sur toute la terre, si ce n'est en Israël! Et maintenant, de grâce, accepte un présent de ton serviteur." 16 Elisée répondit: "Par l'Eternel, que j'ai toujours servi, je n'accepterai point." Naaman le pressa d'accepter, mais il refusa. 17 Naaman reprit: "Eh bien, non! Qu'on donne du moins à ton serviteur autant de terre qu'en peuvent porter une paire de mulets; car ton serviteur ne fera plus d'holocauste ni de sacrifice à d'autres dieux qu'à l'Eternel. 18 Toutefois, que l'Eternel pardonne une chose à ton serviteur: quand mon maître vient se prosterner dans le temple de Rimmôn, il s'appuie sur mon bras; je devrai donc me prosterner dans le temple de Rimmôn. Or, lorsque je me prosternerai dans ce temple, que l'Eternel pardonne cette action à ton serviteur." 19 Elisée lui répondit: "Va en paix." Or, il s'était déjà éloigné d'une kibra de pays... 20 Ghéhazi, serviteur d'Elisée, l'homme de Dieu, s'était dit: "Mon maître a refusé d'accepter de la main de ce Syrien Naaman ce qu'il avait apporté. Vive Dieu! Je vais courir après lui, et j'en aurai quelque chose." 21 Il suivit donc rapidement Naaman, qui, en le voyant courir après lui, se jeta à bas de son char, alla à sa rencontre et dit: "Tout est-il en paix?" 22 Il répondit: "Oui, en paix! C'est mon maître qui m'envoie pour te dire: A l'instant arrivent chez moi deux jeunes prophètes de la montagne d'Ephraïm; donne pour eux, je te prie, un kikkar d'argent et deux vêtements de rechange." 23 Naman répondit: "Veuille accepter deux kikkar." Il insista, puis serra deux kikkar d'argent dans deux sacoches avec deux vêtements de rechange, et les remit à deux de ses serviteurs pour les transporter. 24 Arrivé à la colline, Ghéhazi prit le tout de leurs mains, le mit en sûreté dans la maison, et renvoya les hommes, qui s'en allèrent. 25 Aussitôt de retour, il se présenta devant son maître. Elisée lui dit: "D'où viens-tu, Ghéhazi?" Il répondit: "Ton serviteur n'est allé nulle part. 26 Mon esprit non plus n'a pas été absent, reprit Elisée, quand ce personnage a tourné bride pour aller à ta rencontre. Etait-ce le moment de prendre argent ou vêtements, oliviers ou vignobles, brebis ou bœufs, esclaves ou servantes? 27 La lèpre de Naaman s'attachera à toi et à ta postérité à jamais." Ghéhazi se retira de devant lui, lépreux comme neige.

Sanhedrin 74

It was asked of R. Ammi: Is a Noachide bound to sanctify the Divine Name or not? — Abaye said, Come and hear: The Noachides were commanded to keep seven precepts.11  Now, if they were commanded to sanctify the Divine Name, they are eight. Raba said to him: Them, and an pertaining thereto.12

What is the decision? — The disciples of Rab13  said: It is written, In this thing, the Lord pardon thy servant, that when my master goeth into the house of Rimmon to worship there, and he leaneth on my hand, and I bow myself in the house of Rimmon.14  And it is written, And he said unto him, Go in peace.15

Now, if it be so [that a Noachide is bidden to sanctify the Divine Name], he should not have said this?1  — The one is private, the other public. (Naaman was to simulate idolatry in the Temple of Rimmon, where no Jews were present. This, according to the statement on 74b, is transgression in private. The problem however is whether he must publicly sanctify the Divine Name, i.e. in the presence of Jew)

Les rois 2 chapitre 2

Or, les habitants de Jéricho dirent à Elisée: "Le séjour de cette ville est agréable, comme mon seigneur le voit; mais l'eau y est malsaine et le sol meurtrier." 20 Il répondit: "Apportez-moi une cruche neuve que vous remplirez de sel;" et on la lui apporta. 21 Il alla vers la source d'où venait l'eau et y jeta le sel en disant: "Telle est la parole de l'Eternel: Je vais rendre ces eaux salubres, et elles ne causeront plus ni mort ni ravages." 22 Les eaux devinrent salubres, jusqu'au jour présent, selon la prédiction faite par Elisée. 23 Il se rendit de là à Béthel. Il suivait la montée, quand de jeunes garçons, sortant de la ville, l'insultèrent en ces termes: "Monte, chauve, monte, chauve!" 24 Il se retourna pour les voir, et les maudit au nom de l'Eternel. Aussitôt, deux ours sortirent de la forêt et mirent en pièces quarante-deux de ces enfants. 25 De là, il se dirigea vers le mont Carmel, d'où il revint à Samarie.

Sanhedrin 107

GEHAZI,8  as it is written, And Elisha came to Damascus:9  whither did he go? — R. Johanan said: He went to bring Gehazi back to repentance, but he would not repent. 'Repent thee,' he urged. He replied, 'I have thus learnt from thee: He who sins and causes the multitude to sin is not afforded the means of repentance.' What had he done? — Some say: He hung a loadstone above Jeroboam's sin [i.e., the Golden Calf], and thus suspended it between heaven and earth [by its magnetism]. Others maintain: He engraved the Divine Name in its [sc. the calf's] mouth, whereupon it [continually] proclaimed, 'I [am the Lord thy God],' and 'Thou shalt have no [other] gods before me.'10  Others say: He drove the Rabbis away from him [sc. Elisha], as it is written. And the sons of the prophets said unto Elisha, Behold now, the place where we dwell with thee is too strait for us;11  proving that till then it was not too narrow.12

Our Rabbis taught: Let the left hand repulse but the right hand always invite back: not as Elisha, who thrust Gehazi away with both hands,13  as it is written, And Naaman said, Be content, take two talents. And he urged him, and bound [two talents of silver in two bags…] And Elisha said unto him, Whence comest thou, Gehazi? And he said, Thy servant went no whither. And he said unto him, Went not my heart with thee, when the man turned again from his chariot to meet thee? Is it a time to receive money, and to receive garments, and oliveyards, and vineyards, and sheep and oxen, and menservants and maidservants?14  But had he taken so much? He had only taken silver and garments! — R. Isaac said: Just then Elisha was sitting and lecturing on the eight [unclean] reptiles.15  Now Naaman, the chief captain of the king of Syria, was a leper. A maiden, who had been captured from the land of Israel, said to him, 'If thou wilt go to Elisha, he will heal thee.' When he came there he said to him, 'Go and dip thyself in the Jordan.' 'Thou dost but ridicule me!' he exclaimed. But his companions urged him, 'What does it matter to thee? Go and test it.' So he went, dipped himself in the Jordan and was healed. He returned and offered him all he had, but he [Elisha] refused to accept it. Thereupon Gehazi left Elisha's presence, went and took whatever he did, and put it away. When he returned, Elisha saw a leprous

     eruption on his head. 'Thou wicked man,' he cried, 'the time has come for thee to receive thy reward [for studying the laws] of the eight reptiles!'16  [So] 'The leprosy therefore of Naaman shall cleave unto thee, and unto thy seed for ever.' And he went out from his presence a leper as white as snow.17

And there were four leprous men at the entering in of the gate.18  R. Johanan said: They were Gehazi and his three sons. It was taught, R. Simeon b. Eleazar said: Human nature,19  a child and a woman — the left hand should repulse them, but the right hand bring them back.20

Our Rabbis taught: Elisha was ill on three occasions: once when he incited the bears against the children, once when he repulsed Gehazi with both hands, and the third [was the illness] of which he died; as it is written, Now Elisha was fallen sick of his sickness where of he died.

Rois 2 chapitre 7 verset 3

Or, quatre lépreux se trouvaient à l'entrée de la porte. Ils se dirent l'un à l'autre: "Pourquoi rester ici à attendre la mort? 4 Si nous nous décidons à entrer dans la ville, la famine y règne et nous y mourrons; si nous demeurons ici, nous mourrons également. Eh bien, allons nous jeter dans le camp des Syriens; s'ils nous laissent en vie, nous vivrons, et s'ils nous tuent, nous mourrons." 5 Ils se levèrent donc au crépuscule pour se rendre au camp des Syriens; arrivés à l'extrémité du camp, ils remarquèrent qu'il n'y avait personne. 6 Or, le Seigneur avait fait entendre aux troupes syriennes un bruit de chars, de chevaux et de nombreux soldats; ils s'étaient alors dit l'un à l'autre: "Le roi d'Israël a certainement soudoyé contre nous les princes des Héthéens et ceux d'Egypte pour qu'ils aillent nous attaquer." 7 Ils s'étaient donc enfuis pendant le crépuscule, abandonnant leurs tentes leurs chevaux, leurs ânes, enfin le camp tel qu'il était; ils avaient pris la fuite pour sauver leur vie. 8 Donc ces lépreux, parvenus à l'extrémité du camp, entrèrent dans une tente, y mangèrent et burent, en emportèrent de l'argent, de l'or et des vêtements, qu'ils allèrent enfouir; puis ils entrèrent dans une autre tente, d'où ils emportèrent des objets qu'ils enfouirent également. 9 Ils se dirent alors l'un à l'autre: "Nous n'agissons pas bien. Aujourd'hui, c'est un jour de bonne   nouvelle; si nous gardons le silence et que nous attendions jusqu'au jour, nous nous rendons passibles d'un châtiment. Venez donc, allons l'annoncer dans le palais du roi." 10 Ils allèrent appeler un gardien de la ville et lui apprirent cette nouvelle: "Nous avons pénétré dans le camp des Syriens et nous n'y avons vu âme qui vive ni entendu personne; les chevaux y sont attachés, les ânes attachés, et les tentes telles quelles.

Les nombres chapitre 22

 De là ils repartirent et campèrent dans la vallée de Zéred. 13 De là ils repartirent et campèrent sur la rive de l'Arnon située dans le désert et partant du territoire des Amorréens; car l'Arnon est la frontière de Moab, entre Moab et le territoire amorréen. 14 C'est pourquoi l'on cite, dans l'histoire des guerres du Seigneur, "Vaheb en Soufa, et les affluents de l'Arnon; 15 et encore le bassin des rivières, qui s'étend vers Chébeth-Ar et confine à la frontière de Moab..."

Berahot  54

But whence is the title derived for the fords of the streams of Arnon? — Because it is written: Wherefore it is said in the book of the Wars of the Lord, Eth and Heb in the rear;27  [in explanation of which] a Tanna taught: 'Eth and Heb in the rear' were two lepers who followed in the rear of the camp of Israel, and when the Israelites were about to pass through [the valley of Arnon] the Amorites came and made cavities [in the rocks] and hid in them, saying, When Israel pass by here we will kill them. They did not know, however, that the Ark Was advancing in front of Israel and levelling the hills before them. When the Ark arrived there, the mountains closed together and killed them, and their blood flowed down to the streams of Arnon. When Eth and Heb came they saw the blood issuing from between the rocks1  and they went and told the Israelites, who thereupon broke out into song. And so it is written, And he poured forth the streams2  [from the mountain] which inclined toward the seat of Ar3  and leaned upon the border of Moab.4

Kidouchin 30b

What is meant by ‘with their enemies in the gate’? — Said R. Hiyya b. Abba, Even father and son, master and disciple, who study Torah at the same gate7 become enemies of each other; yet they do not stir from there until they come to love each other, for it is written, [Wherefore it is said it, the book of the wars of the Lord,] love8 is be-sufah;9 read not ‘be-sufah’ but ‘be-sofah’

Genese rabah 80

בראשית רבה (וילנא) פרשת וישלח פרשה פ

א ותצא דינה בת לאה, (יחזקאל טז) הנה כל המושל עליך ימשול לאמר כאמה בתה, יוסי מעונאה תרגם בכנישתהון דמעונא, (הושע ה) שמעו זאת הכהנים והקשיבו בית ישראל ובית המלך האזינו, אמר עתיד הקדוש ברוך הוא ליטול את הכהנים ולהעמידן בדין ולאמר להם למה לא יגעתם בתורה לא הייתם נהנים מארבע ועשרים מתנות כהונה ואינון אמרין ליה לא יהבין לן כלום, והקשיבו בית ישראל למה לא הייתם נותנים לכהנים ארבע ועשרים מתנות כהונה שכתבתי לכם בתורה, ואינון אמרין ליה על אילין דבי נשיאה דהוו נסבין כולא, בית המלך האזינו, כי לכם המשפט שלכם היה וזה יהיה משפט הכהנים לפיכך לכם ועליכם מדת הדין נהפכת, שמע ר' וכעס, בפתי רמשא סליק ר"ל שאיל שלמיה דרבי ופייסי עלוהי דיוסי מעונאה, אמר לו רבי, צריכין אנו להחזיק טובה לאומות העולם שהן מכניסין מומסין לבתי טרטייאות ולבתי קרקסאות שלהן ומשחקין בהם כדי שלא יהיו משיחין אלו עם אלו ויבואו לידי קטטה בטלה, יוסי מעונאה אמר מלה דאורייתא ואקפדת עלוהי, א"ל ויודע הוא בדברי תורה כלום א"ל הין, א"ל ואולפן קביל א"ל אין, ואי שאילנא ליה מגייב, א"ל אין, אם כן יסק להכא, וסליק לגביה, א"ל מהו דכתיב (יחזקאל טז) הנה כל המושל עליך ימשול לאמר כאמה בתה, א"ל כבת כן אמה, כדור כן נשיא, כמזבח כן כהניו, הכא אמרי לפום גנתא גננא, אמר לו ר"ל עד כדון לא חסילית מן מפייסיה על הדא ואתה מייתי לן אוחרי, עיקרו של דבר הנה כל המושל מהו א"ל לית תורתא ענישא עד דברתה בעיטא, לית אתתא זניא עד דברתה זניא, אמרו ליה א"כ לאה אמנו זונה היתה, אמר להם ותצא לאה לקראתו וגו', יצאת מקושטת כזונה לפיכך ותצא דינה בת לאה.

Rech Lakich envoya son bonjour à Rabbi et demanda des nouvelles de Yossi de Ona. Il lui dit : nous devons reconnaître, qu’il existe aussi des bonnes initiatives chez les non-juifs, car quand ils font rentrer des bouffons dans les théâtres et les cirques et qu’ils s’y amusent, ils ne se querellent pas.

©2018 by Uriel Aviges.