©2018 by Uriel Aviges.

  • Rav Uriel Aviges

Noah 5776

Updated: Oct 16, 2018



Les documents

Parashat Noah

Or, la terre s'était corrompue devant Dieu, et elle s'était remplie d'iniquité. 12 Dieu considéra que la terre était corrompue, toute créature ayant perverti sa voie sur la terre. 13 Et Dieu dit à Noé: "Le terme de toutes les créatures est arrivé à mes yeux, parce que la terre, à cause d'elles, est remplie d'iniquité; et je vais les détruire avec la terre.

rashi

S’était corrompue La « corruption » exprime l’idée de dérèglement sexuel et d’idolâtrie (Sanhèdrin 57a), comme dans : « gardez-vous d’être corrompus (tach‘hithoun) » (Devarim 4, 16) et : « toute chair ayant corrompu » (verset 12)

Toute chair ayant corrompu Même les animaux domestiques, même les bêtes sauvages et les oiseaux s’accouplaient hors de leur propre espèce (Sanhèdrin 108a).

Roch hachana 11

R. Joshua and R. Eliezer are herein consistent [with views expressed by them elsewhere], as it has been taught: ‘In the sixth hundredth year of Noah's life, in the second month, on the seventeenth day of the month. 8 R. Joshua said: That day was the seventeenth day of Iyar, when the constellation of Pleiades sets at daybreak and the fountains begin to dry up, and because they [mankind] perverted their ways, the Holy One, blessed be He, changed for them the work of creation and made the constellation of Pleiades rise at daybreak and took two stars from the Pleiades and brought a flood on the world. R. Eliezer said: That day was the seventeenth of Marheshvan, a day on which the constellation of Pleiades rises at daybreak, and [the season] when the fountains begin to fill and because they perverted their ways, the Holy One, blessed be He, changed for them the work of creation, and caused the constellation of Pleiades to rise at daybreak and took away two stars [from it] and brought a flood on the world’. 1 Now accepting the view of R. Joshua, we can understand why the word ‘second’ is used; 2 but on R. Eliezer's view, what is meant by ‘second’? — [It means], the second to [the day of] judgment. 3 Again, on R. Joshua's view we see what change there was in the work of creation; but on R. Eliezer's view what change was there? 4 — The answer is found in the dictum of R. Hisda; for R. Hisda said: With hot liquid they sinned and with hot liquid they were punished. ‘With hot liquid they sinned’, namely, in [sexual] transgression. ‘With hot liquid they were punished’: it is written here 5 , and the waters assuaged, 6 and it is written elsewhere, and the wrath of the king was assuaged. 7 Our Rabbis taught: ‘The wise men of Israel follow R. Eliezer in dating the Flood8 and R. Joshua in dating the annual cycles, 9 while the scholars of other peoples follow R. Joshua in dating the Flood also’.

Ainsi parlait zaratoustra

« Partout où j’ai trouvé du vivant, j’ai trouvé de la volonté de puissance ; et même dans la volonté de celui qui obéit, j’ai trouvé la volonté d’être maître. [...] Et la vie elle-même m’a confié ce secret : « Vois, m’a-t-elle dit, je suis ce qui doit toujours se surmonter soi-même. [...] Et toi aussi, toi qui cherches la connaissance, tu n’es que le sentier et la piste de ma volonté : en vérité, ma volonté de puissance marche aussi sur les traces de ta volonté du vrai ! Il n’a assurément pas rencontré la vérité, celui qui parlait de la « volonté de vie », cette volonté – n’existe pas. Car : ce qui n’est pas, ne peut pas vouloir ; mais comment ce qui est dans la vie pourrait-il encore désirer la vie ! Ce n’est que là où il y a de la vie qu’il y a de la volonté : pourtant ce n’est pas la volonté de vie, mais [...] la volonté de puissance. Il y a bien des choses que le vivant apprécie plus haut que la vie elle-même ; mais c’est dans les appréciations elles-mêmes que parle – la volonté de puissance !

Voltaire a rousseau

J'ai reçu, Monsieur, votre nouveau livre contre le genre humain; je vous en remercie; vous plairez aux hommes à qui vous dites leurs vérités, et vous ne les corrigerez pas. Vous peignez avec des couleurs bien vraies les horreurs de la société humaine dont l'ignorance et la faiblesse se promettent tant de douceurs. On n'a jamais employé tant d'esprit à vouloir nous rendre Bêtes. Il prend envie de marcher à quatre pattes quand on lit votre ouvrage. Cependant, comme il y a plus de soixante ans que j'en ai perdu l'habitude, je sens malheureusement qu'il m'est impossible de la reprendre. Et je laisse cette allure naturelle à ceux qui en sont plus dignes, que vous et moi. Je ne peux non plus m'embarquer pour aller trouver les sauvages du Canada, premièrement parce que les maladies auxquelles je suis condamné me rendent un médecin d'Europe nécessaire, secondement parce que la guerre est portée dans ce pays-là, et que les exemples de nos nations ont rendu les sauvages presque aussi méchants que nous. Je me borne à être un sauvage paisible dans la solitude que j'ai choisie auprès de votre patrie où vous devriez être. J'avoue avec vous que les belles lettres, et les sciences ont causés quelquefois beaucoup de mal.

À quoi Rousseau réplique : « C'est à moi, Monsieur, de vous remercier à tous égards. En vous offrant l'ébauche de mes tristes rêveries, je n'ai point cru vous faire un présent digne de vous, mais m'acquitter d'un devoir et vous rendre un hommage que nous devons tous comme à notre Chef [...]. Le goût des sciences et des arts naît chez un peuple d'un vice intérieur qu'il augmente bientôt à son tour, et s'il est vrai que tous les progrès humains sont pernicieux à l'espèce, ceux de l'esprit et des connaissances, qui augmentent notre orgueil et multiplient nos égarements, accélèrent bientôt nos malheurs : mais il vient un temps où le mal est tel que les causes même qui l'ont fait naître sont nécessaires pour l'empêcher d'augmenter : c'est le fer qu'il faut laisser dans la plaie, de peur que le blessé n'expire en l'arrachant. Quant à moi, si j'avais suivi ma première vocation et que je n'eusse ni lu ni écrit, j'en aurais sans doute été plus heureux. Cependant, si les lettres étaient maintenant anéanties, je serais privé de l'unique plaisir qui me reste : c'est dans leur sein que je me console de tous les maux ; c'est parmi leurs illustres enfants que je goûte les douceurs de l'amitié, que j'apprends à jouir de la vie et à mépriser la mort ; je leur dois le peu que je suis, je leur dois même l'honneur d'être connu de vous... » (Paris, le 10 septembre 1755)

Chabat 139

It was taught. R. Jose b. Elisha said: If you see a generation overwhelmed by many troubles, go forth and examine the judges of Israel, for all retribution that comes to the world comes only on account of the Judges of Israel, as it is said, Hear this, I pray you ye heads of the house of Jacob, and rulers of the house of Israel, that abhor judgment, and pervert all equity. They build up Zion with blood and Jerusalem with iniquity. The heads thereof judge for reward, and the priests thereof teach for hire, and the prophets thereof divine for money; yet will they lean upon the Lord, etc.3 They are wicked, but they place their confidence in Him Who decreed, and the world came into existence.4  Therefore the Holy One, blessed be He, will bring three punishments upon them answering to the three sins which they cultivate,5  as it is said, Therefore shall Zion for your sake be ploughed as a field, and Jerusalem shall become heaps, and the mountain of the house as the high places of a forest.6  And the Holy One, blessed be He, will not cause His Divine presence to rest upon Israel until the wicked judges and officers cease out of Israel, for it is said, And I will turn my hand upon thee, and thoroughly purge away thy dross, and will take away all thy tin. And I will restore thy judges as at the first, and thy counsellors as at the beginning, etc.

Ecclesiaste 3-14

J'ai reconnu aussi que tout ce que Dieu fait restera ainsi éternellement: il n'y a rien à y ajouter, rien à en retrancher: Dieu a arrangé les choses de telle sorte qu'on le craigne. 15 Ce qui existait dans le passé existe à présent; ce qui sera dans l'avenir a été antérieurement: Dieu veut la continuité.

Maimonide guide des egares 2- 28

Mais Salomon a dit lui-même que ces œuvres de de D, c’est-à-dire le monde et ce qu’il renferme resteront perpétuellement stables dans leurs nature bien qu’elles aient été faites : «J'ai reconnu aussi que tout ce que Dieu fait restera ainsi éternellement: il n'y a rien à y ajouter, rien à en retrancher: » il a donc fait savoir par ce verset que le monde est l’œuvre de D et qu’il est d’une durée perpétuelle, il a aussi donné la cause de la perpétuité en disant il n’y a rien à y ajouter, rien en retrancher, car ceci est la cause pourquoi il  restera a perpétuité… il semblerait qu’il ait voulu aussi indiquer le but de la création ou justifier les changements qui surviennent, en disant a la fin du verset « et D l’a fait pour qu’on le craignit, ce qui est une allusion au miracles qui surviennent. Quand il dit ensuite (v15) ce qui a été est encore et ce qui sera a déjà été, D veut cette suite, il veut dire par là que D veut la perpétuité de l’univers et que tout s’y suive par un enchainement mutuel.

Ce que Salomon dit de la perfection des œuvres de D, et de l’impossibilité de d’y rien ajouter et d’en rien retrancher le prince des savants l’a déjà déclaré en disant « le rocher (le créateur) son œuvre est parfaite ; ce qui veut dire que toutes ses œuvres, à savoir ses créatures, sont extrêmement parfaites qu’il ne s’y mêle aucune défectuosité, et qu’elles ne renferment rien de superflu ni rien d’inutile. Et de même tout ce qui s’accomplit pour ces créatures et par elles et parfaitement juste et conforme à ce qu’exige-la sagesse divine.      

Halacha 1

It is a mitzvah to love and fear this glorious and awesome God, as [Deuteronomy 6:5] states: "And you shall love God, your Lord" and, as [Deuteronomy 6:13] states: "Fear God, your Lord."

Halacha 2

What is the path [to attain] love and fear of Him? When a person contemplates His wondrous and great deeds and creations and appreciates His infinite wisdom that surpasses all comparison, he will immediately love, praise, and glorify [Him], yearning with tremendous desire to know [God's] great name, as David stated: "My soul thirsts for the Lord, for the living God" [Psalms 42:3].

When he [continues] to reflect on these same matters, he will immediately recoil in awe and fear, appreciating how he is a tiny, lowly, and dark creature, standing with his flimsy, limited, wisdom before He who is of perfect knowledge, as David stated: "When I see Your heavens, the work of Your fingers... [I wonder] what is man that You should recall Him" [Psalms 8:4-5].

Based on these concepts, I will explain important principles regarding the deeds of the Master of the worlds to provide a foothold for a person of understanding to [develop] love for God, as our Sages said regarding love: "In this manner, you will recognize He who spoke and [thus,] brought the world into being."

Halacha 19

Semen is the strength of the body, its life [force], and the light of the eyes; the greater the emission [of sperm], [the greater] the damage to the body, to its strength and the greater the loss to one's life [span]. This was implied by Solomon in his wisdom: "Do not give your strength to women" (Proverbs 31:3).

Whoever is steeped in sexual relations, old age springs upon him [before its time], his strength is depleted, his eyes become dim, a foul odor emanates from his mouth and his armpits, the hair of his head, his eyebrows, and eyelashes fall out, the hair of his beard, armpits, and legs grows in abundance, his teeth fall out and he suffers many pains beyond these. The wise of the doctors have said: One of a thousand dies from other illnesses and a thousand from excessive intercourse.

Therefore, a person must take care in this matter if he wishes to live in good [health]. He should not engage in intercourse except when the body is healthy and particularly strong, when he has many involuntary erections, the erection is still present even when he makes an effort to think of something else, he finds a heaviness from the loins and below, the tendons of the testicles seem to be stretched, and his flesh is warm. Such a person needs to engage in intercourse and it is medically advisable.

He should not engage in intercourse on a full or empty stomach, but after the food has been digested. He should examine himself to see if he needs to move his bowels before and after intercourse. He should not engage in intercourse while standing or sitting, nor in the bathhouse, nor on a day on which he goes to the bathhouse, nor on a day on which he lets blood, nor on the day he departs on a journey or arrives from a journey, nor [on the day] before or afterwards.

Halacha 20

Whoever conducts himself in the ways which we have drawn up, I will guarantee that he will not become ill throughout his life, until he reaches advanced age and dies. He will not need a doctor. His body will remain intact and healthy throughout his life.